IBM : Watson ne craint personne à Jeopardy!

Cloud

Dans le jeu télé diffusé aux Etats-Unis, le super-ordinateur de Big Blue a remporté deux des trois manches face à deux candidats humains. Les gains seront reversés à des œuvres de bienfaisance.

Watson, le super-ordinateur d’IBM, a remporté la troisième manche du jeu télévisé Jeopardy! diffusé sur le network ABC aux Etats-Unis face à deux candidats humains pourtant super qualifiés (Ken Jennings et Brad Rutter).

Sur trois manches (qui se sont déroulées entre lundi et mercredi), la machine a surpassé l’homme à deux reprises. Elémentaire, mon cher Watson ? Pas tout à fait.

Au cours de la dernière partie (entre mercredi et jeudi), le super-ordinateur d’IBM “a éprouvé quelques difficultés à répondre correctement et rapidement aux questions. Mais il a quand même terminé le match avec une bonne longueur d’avance, lui permettant du même coup de coiffer ses deux rivaux à l’arrivée”, commente La Voix de l’Est (quotidien québecquois) qui a suivi la finale en direct.

Au total, Watson a récolté un cumul de 77 147 dollars face à Ken Jennings (24 000 dollars) et Brad Rutter (21 000 dollars).

Avant le démarrage du challenge Jeopardy!, IBM s’était engagé à verser la totalité des gains engrangés par Watson (qui tire son nom du Fondateur d’IBM, Thomas J. Watson) à des œuvres de charité.

“Le gagnant de cette compétition remportera le premier prix d’1 million de dollars tandis que le second empochera 300 000 dollars et le dernier 200 000 dollars. Brad Rutter et Ken Jennings reverseront la moitié de leurs gains à des œuvres de charité, IBM s’est engagé à en reverser la totalité”, peut-on lire dans un communiqué d’IBM diffusé le 31 janvier.

IBM a déjà sélectionné les associations à but non lucratif qui bénéficieront de ces gains : World Vision (organisation humanitaire internationale contre la pauvreté et l’injustice) et World Community Grid (initiative de la Fondation Internationale IBM visant à créer la plus grande grille informatique publique du monde afin de s’attaquer à des vastes projets pour améliorer les conditions de vies : nouveaux traitements VIH/SIDA, recherche contre le cancer, purification de l’eau à un coût abordable…

Rappelons qu’en 1997, Deep Blue, un autre super-ordinateur d’IBM, avait battu le champion du monde d’échecs en titre (le russe Gary Gasparov).

A l’époque, il s’agissait plus d’une puissance de calcul pure. Avec Jeopardy! en 2011, Watson a fait ses preuves en termes d’analyse contextuelle.

Quelle est la différence entre Jeopardy! et Questions pour un champion ?
Le jeu télé Jeopardy!, basé sur la culture générale, a démarré aux Etats-Unis en 1964. L’animateur propose des réponses tandis que les joueurs doivent formuler la question correspondante. Ce qui est un peu différent du jeu télé français “Questions pour un champion” diffusé sur France 3 qui tourne sur un concept de questions-réponses. On a été un peu vite sur ce détail dans le sujet IBM-Watson (les coulisses techniques) paru hier sur ITespresso.fr.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur