ICQ compte réconcilier les jeunes avec la télévision

Mobilité

Le pionnier de la messagerie électronique a développé une plate-forme
logicielle de communication personnelle destinée aux télédiffuseurs.

“Les jeunes préfèrent massivement le PC à la télévision”. A partir de ce constat, ICQ, la messagerie instantanée pionnière, a décidé de décliner ses activités vers l’écran télé. Le service d’instant messenging (IM), propriété du groupe AOL, propose une solution logicielle multi-plate-forme pour les communications interpersonnelles baptisée Active Viewing.

Ces nouveaux outils de télévision interactive, destinés aux télédiffuseurs (en particulier les chaînes câblées, les chaînes satellites et les opérateurs de télévision sur IP), sont considérés comme des fonctionnalités de ” communitainment” [contraction de community (pour communauté) et entertainment (pour divertissement), ndlr].

Les chaînes de télévision, souhaitant transmettre du contenu, des marques et des services directement à l’outil de communication personnelle, pourront ainsi toucher de manière ciblée les jeunes téléspectateurs sur deux supports (PC et écran de télévision).
Dans ce contexte, ICQ souhaite développer des partenariats avec des groupes de télévision (ou des portails Internet).

Le pionnier de la messagerie électronique met en avant l’accord signé ProSiebenSat 1 Media AG, l’exploitant du bouquet audiovisuel diffusé par satellite en Allemagne. Ces abonnés à la télévision payante peuvent ainsi disposer des fonctionnalités de l’environnement Active Viewing (vidéos, promotions, bandes-annonces, EPG, divertissement, actualité) et de personnaliser le logiciel ICQ.

Des fonctionnalités modulaires, de nouvelles couches multimédia et des fondements stables

La nouvelle plate-forme “PC-TV” d’ICQ comportent différents modules : promotion-contenu, outil de communication IM multi-marques en vue d’une diffusion multiplate-forme et ICQ2TV, un outil facultatif qui permet aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir des messages entre leur PC et une chaîne ou une émission de télévision.

Cette plate-forme orientée “communitainment” apporte quatre nouvelles couches de gestion multimédia : “contenu Web” adapté à toutes sortes d’affichages (comme par exemple celui d’animations Flash ou des vidéos?), gestion de présence (utile pour l’envoi d’information en mode push), des fonctions très Web 2.0 pour les contenus générés par les téléspectateurs, et des fonctions de “magazine on line “.

Sachant que le nouveau client ICQ reste compatible avec les trois couches d’origine : instant messaging, l’échange ICQ/mobiles et la couche de voix sur IP. Avantage pour l’utilisateur : cette nouvelle version permet de conserver tous leurs échanges habituels avec l’ensemble de son carnet de contacts.

Les set top boxes, un nouveau filon pour ICQ

Où se trouve le business pour ICQ et ses partenaires ? Le modèle économique consiste à se partager contractuellement les différents revenus générés par la plate-forme : publicité, SMS, services premium divers (logos et sonneries)…

Selon Ofer Oved, en qualité de vice-president Business d’ICQ, contacté par Vnunet.fr, le modèle ICQ est en train de s’étendre vers de nouvelles cibles produits comme les set top boxes que les opérateurs commercialisent dans le cadre de leur déploiement multi play (dont l’IPTV). Peut-on s’attendre à la disponibilité d’un client ICQ sur la console Xbox 360 de Microsoft par exemple ? Ofer Oved a préféré ne pas répondre à la question.

Autre grande étape : ICQ-Kids. Dans un environnement sécurisé, ce service de communication interpersonnelle pour les adolescents pourrait être adopté par des “Kid Companies” comme Disney.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur