Idate DigiWorld : faible croissance en valeur, usages qui explosent

Mobilité

C’est le paradoxe de l’économie numérique sous le prisme du rapport DigiWorld, sur fond de transformations structurelles dans les secteurs TIC.

L’IDATE vient de publier la 12ème édition de son rapport DigiWorld Yearbook sur “l’état des lieux du monde numérique” (couvrant les secteurs télécoms-informatiques-télévision).

On y trouve un bilan de l’économie numérique en 2011 (“une faible croissance en valeur pour des usages qui explosent”), les thèmes phares de 2012 (“guerre des OS et des terminaux mobiles”, “cloud” et “big data”), ainsi qu’une carte économique du monde numérique (“Vers le déclin des telcos en Europe ?”).

Les revenus globaux du DigiWorld s’élèvent à 3069 milliards d’euros en 2011. Une “croissance modérée, en retrait de près 3% par rapport à l’évolution de l’économie dans son ensemble”, estime l’Idate.

L’institut d’étude de marchés numériques soulignent des tendances fortes : essor des smartphones et des tablettes, ) montée de nouveaux marchés en périphérie (cloud) et transformations structurelles engagées dans tous les secteurs TIC.

Sur le plan géographique, l’Amérique du Nord fait mieux que l’Europe : + 2,7% (931 milliards d’euros) contre moins de 1% de croissance (872 milliards d’euros). Mais c’est en Asie (Chine Vietnam, Malaisie, Inde…), au Moyen-Orient ou en Afrique que les relais de croissance se trouvent dans le “DigiWorld”.

Sur le plan sectoriel, l’Idate considère que “les marchés d’équipements ont d’une manière générale progressé plus vite que les services en 2011, à l’exception notable de l’électronique grand public qui souffre de la chute des prix des écrans plats et du recul des ventes d’autres matériels (lecteurs MP3, GPS)”.

Dans les grandes tendances 2012, la mobilité occupe une grande partie du DigiWorld.

Fait marquant : Samsung est devenu le premier fabricant de téléphone mobile devant Nokia. La firme high-tech coréenne gagne sur deux tableaux en qualité de premier fournisseur d’Apple mais aussi en tant que premier fabricant de smartphones Android

Sur le front Microsoft-Nokia, l’Idate considère que le duo peut bousculer le marché “en préparant la convergence Mobile-PC de sa future génération Windows”.

D’autres problématiques sont soulignés comme la montée en puissance du HTML5 (qui pourrait changer la donne dans la bataille des OS et des places de marché d’applications) ou l’ère de la convergence multi-supports (consoles de jeux, liseuses, TV connectées…).

La tendance Big Data intrigue également l’Idate. Au regard de “la masse immense de données non traitées qui a des conséquences dans la gestion des réseaux et services télécoms.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur