IDC : pas de réelle reprise sur le marché de la micro

Cloud

Le marché de la micro-informatique en France enregistre une croissance en volume de 5,4 % et de – 5 % en valeur au troisième trimestre 2002, selon le cabinet d’étude IDC.

L’investissement des entreprises n’a pas redémarré en France selon IDC, qui constate pourtant une hausse en volume de 5,4 % sur le marché hexagonal de la micro-informatique. Les constructeurs ont cependant dû effectuer d’importants efforts sur les prix. Le cabinet d’étude note en effet une décroissance, en valeur, de 5 %, baisse atteignant même plus de 10 % sur le segment des desktops. Sur l’ensemble du trimestre, IDC estime le marché total à 1 097 208 unités pour un montant en valeur de 1,161 milliard d’euros.

“On pourrait penser qu’il s’agit d’une reprise technique, mais l’analyse détaillée des performances des acteurs montre que la demande n’est soutenue que sur les segment des portables et des serveurs. Les conditions de marché ne sont pas réunies pour une réelle reprise, il existe néanmoins des potentiels de croissance liés à la mobilité et à un meilleur positionnement prix/produits, notamment sur le marché des PME/PMI”, affirme IDC. Le cabinet voit d’ailleurs sur ce marché une croissance à terme, notamment due à une obsolescence importante des parcs.

Dell en pleine progression, IBM à la traîne

Concernant les acteurs, IDC note une quasi-stabilité de Hewlett-Packard par rapport au troisième trimestre 2001 avec 24,7 % de parts de marché. NEC, qui enregistre une croissance en volume (+25 %) notamment en raison d’un important contrat avec EDF, s’octroie 13,7 % de parts de marché. Quant à Dell, très agressif sur les prix, il continue de gagner des parts de marché et semble être, à court terme, un des grands gagnants du rachat de Compaq par HP, selon IDC. Contrairement à IBM qui continue de perdre des parts de marché et enregistre une décroissance en volume de plus de 10 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur