IE 5 pour Mac disponible en anglais

Cloud
Information - news

En plus d’une interface particulièrement soignée, la nouvelle mouture du butineur Internet de Microsoft pour Mac introduit de nouvelles fonctions de navigations bien pratiques. Vivement la version française.

Plusieurs mois après la version Windows, les utilisateurs Mac peuvent enfin télécharger la version 5 de l’Internet Explorer de Microsoft. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attente est récompensée. Ce qui frappe tout d’abord, c’est l’interface de toute beauté, et tellement “Mac”. Microsoft a choisi la couleur Bondi, par défaut, c’est-à-dire celle du premier iMac pour les boutons de navigation, le logo et quelques autres portions du navigateur. Bien entendu, l’apparence ne fait pas tout. IE 5 permet de personnaliser la barre de navigation comme on le souhaite. A cette fin, on utilisera le menu contextuel associé à la barre. On y choisit la couleur de la fenêtre de navigation, et les icônes à afficher. On peut ainsi ajouter en vrac un accès aux sources, à Sherlock, aux favoris, à l’album etc… Voilà, une petite fonction toute bête mais tellement agréable pour aller encore plus vite dans les navigations et manipulations  ;!

MacOS a ses fenêtres-tiroirs, IE 5 offre presque la même chose. Pour augmenter la surface d’affichage des pages Web, on peut aller jusqu’à masquer la barre de navigation. Mais on garde tout de même accès à des versions réduites des boutons Précédent, Suivant, Arrêter et Recharger. Bien vu Microsoft !

Pour surfer toujours plus facilement, la fonction Auto complete reprend le mode de fonctionnement d’IE 5 sur PC. Lorsque l’on commence à taper une URL dans la barre d’adresses, le butineur déroule un menu avec toutes les adresses pouvant correspondre aux premières lettre tapées et classées par ordre alphabétique. La liste se réduisant au fur et à mesure que l’on continue de taper. C’est tout de même plus efficace que l’unique proposition d’IE 4.5. Petit clin d’oeil au prochain MacOS  ;X, la liste déroulante de la barre d’adresses propose un fond mi-transparent. Seulement, la transparence ne correspond finalement qu’à une capture d’une portion d’écran et devient tout de suite moins jolie lorsqu’elle se déroule au dessus d’une bannière animée par exemple.

La barre d’adresses pourra également servir à lancer directement une recherche. Il suffira de taper un point d’interrogation suivi des mots clés pour lancer une recherche sur le Web.

Fonction inédite de la version Mac, le Scrapbook, que l’on peut traduire littéralement par album photos. Et justement, IE 5 permet de prendre une “photo” de la page Web en cours afin de la conserver sur son disque dur. Plus simple que la fonctions “Sauvegarder la page” toujours disponible, elle est surtout très utile pour conserver intact le contenu d’une page sujette à changement comme une “Une” d’actu ou un reçu de paiement en ligne.

Quelques autres détails méritent d’être signalés. Pour récupérer une image, on peut désormais tout simplement la faire glisser sur le Bureau. Plus besoin de passer par une sauvegarde manuelle. De même pour le texte. Après un “Glisser/déposer” de la portion sélectionnée, IE 5 crée automatiquement un document SimpleText. Un document “extrait” eut peut-être été préférable. Toujours sur le texte, IE 5 intègre la fonction Résumé de Sherlock. On peut même faire une recherche par contenu à partir d’un texte sélectionné !

Cette version 5 d’Internet Explorer est certainement l’un des butineurs les plus aboutis. Essayez-le, il reste encore beaucoup de détails et de fonctions à découvrir.

Pour télécharger IE 5 : La page IE sur Mac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur