IFA 2014 : Samsung maintient la dynamique Galaxy Note

MobilitéOS mobiles
samsung-galaxy-note-ifa

En prélude au Salon de l’électronique de Berlin, l’industriel sud-coréen a présenté la 4e génération de son tabphone, décliné en une version dotée d’un écran incurvé.

Organisé en amont du Salon de l’électronique de Berlin (IFA 2014), l’événement Samsung Unpacked 2014 Episode 2 a donné lieu à l’officialisation d’une montre connectée (la Gear S), d’un casque à réalité virtuelle (le Gear VR)… mais aussi du Galaxy Note 4.

C’est déjà la quatrième génération du tabphone que l’industriel sud-coréen a écoulé à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires depuis le lancement commercial du premier modèle fin 2011. Au premier abord, la continuité prime, aussi bien en matière de design que de fonctionnalités. Mais en y regardant de plus près, les marqueurs d’évolution sont nombreux par rapport au Galaxy Note 3, sorti il y a un an.

Alors que ce dernier faisait la part belle au plastique moulé dans la composition de sa coque, le Note 4 renoue pour partie avec les matériaux métalliques. En conséquence, il est légèrement plus lourd et épais que son prédécesseur : 176 grammes et 8,5 mm, contre 168 grammes et 8,3 mm pour le Galaxy Note 3.

Cette prise de poids peut aussi se justifier par l’implémentation de plusieurs capteurs (UV, fréquence cardiaque, taux d’oxygène) en complément à l’offre déjà proposée sur le Note 3 – en l’occurrence, accéléromètre, gyroscope, thermomètre, hygromètre et lecteur d’empreintes digitales. Elle n’est, en revanche, pas due à une augmentation de la taille d’écran. C’est la première fois dans la gamme Note qu’une diagonale d’affichage est reconduite d’un modèle à l’autre. Ce qui change, c’est la densité de pixels : 2560 x 1440 sur 5,7 pouces pour le Note 4 (soit 515 ppp)… alors que le Note 3 est à 386 ppp en 1920 x 1080.

Autre évolution majeure, une mise à jour de la surcouche TouchWiz qui apporte notamment un écran de verrouillage dynamique et un mode multifenêtre, avec des applications pouvant être redimensionnées tout en s’adaptant automatiquement aux bords de l’écran. Livré avec tous les appareils de la gamme Note (y compris les tablettes), le stylet S-Pen s’améliore lui aussi, en termes de sensibilité et de précision. “Il donne la sensation d’écrire avec un véritable stylo“, assure Samsung, qui précise avoir noué un partenariat avec Mont Blanc pour proposer des versions premium du produit.

Du costaud en haut de gamme

Retour à la case hardware avec le capteur d’images principal : de 13 mégapixels sur le Note 3, on passe à 16 mégapixels sur le Note 4, avec la possibilité d’utiliser le capteur de fréquence cardiaque comme déclencheur. La résolution augmente aussi pour le capteur en façade : de 2 mégapixels, on passe à 3,7 mégapixels, avec un mode grand-angle à 120 degrés pour faciliter les autoportraits.

Au niveau du processeur, il existe toujours une segmentation géographique. Les Français devraient pouvoir s’équiper du Note 4 version SM-N910S, doté d’un Snapdragon 805 (4 coeurs Krait 450 à 2,7 GHz ; solution graphique Adreno 420). Mais ils ne pourront vraisemblablement pas opter pour la référence SM-N910C, équipée d’un Exynos 5433 mettant en oeuvre la technologie big.LITTLE, avec 4 coeurs Cortex-A57 à 1,9 GHz et 4 coeurs Cortex-A53 à 1,3 GHz, ces derniers étant dédiés aux tâches peu gourmandes en ressources dans une logique d’économie d’énergie. Pour mémoire, les différentes versions du Note 3 disposent soit d’un Snapdragon 800 (4 coeurs Krait 400 à 2,3 GHz), soit d’un Exynos 5420 (4 coeurs Cortex-A15 à 1,9 GHz et 4 coeurs Cortex-A7 à 1,3 GHz).

Samsung a également travaillé sur la batterie : on reste à 3200 mAh, mais l’autonomie est dite “allongée de 7,5%” et la fonctionnalité de charge rapide est optimisée : une demi-heure pour atteindre 50%, alors qu’il faut 55 minutes sur le Note 3. De quoi passer à la 4G catégorie 6 (300 Mbit/s sur le modèle équipé d’un Snapdragon) et à la dernière révision du Bluetooth (4.1) tout en conservant Wi-Fi 802.11ac, NFC et MHL 2 sur interface USB 3.0.

Samsung n’a communiqué que sur une version 32 Go du Note 4, alors que le Note 3 est décliné en 16, 32 et 64 Go. C’est plus précis concernant l’OS, avec Android 4.4.4 “KitKat” (le Note 3 est compatible avec cette version du système).

Deuxième temps fort de cet événement Samsung Unpacked 2014 Episode 2, la présentation “surprise” du Galaxy Note Edge, qui s’appuie sur une configuration proche de celle du Note 4, mais avec une dalle de 4,6 pouces incurvée débordant sur les tranches de l’appareil et éliminant ainsi les bordures du châssis. La zone courbe située sur la droite du téléphone permet de consulter des notifications et d’afficher l’heure en mode veille. Elle peut tout simplement être masquée pour gagner en surface d’affichage. Il appartiendra aux développeurs d’en tirer parti grâce au SDK dédié.

Samsung Galaxy Note 4

Image 1 of 4

Le quatrième des Note
C'est déjà la quatrième génération du tabphone vendu à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires par Samsung.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Samsung ?

Crédit photos : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur