Infineon lance une puce réseau bi-bande, sécurisée et sans fil

Mobilité

Le fournisseur Infineon Technologies annonce WildPass, son nouveau System-on-Chip (SoC) bi-bande, offrant plus de sécurité et gérant de nombreuses interfaces. Une technologie déjà retenue par Astor Technologies.

La force de Wildpass est de supporter le standard 802.11 a/g, le trio voix, vidéo et données, ainsi que de nombreuses interfaces. Ainsi, le fournisseur Astor Technology a retenu WildPass pour l’intégrer à ses équipements NAS Picasso (Network Attached Storage).

Aston s’est laissé séduire par les interfaces IDE et USB2 de la puce permettant d’intégrer facilement (en plug-and-play) des disques durs de sauvegarde internes et externes pour stocker des données multimédias. Infineon compte d’ailleurs sur les besoins grandissants en stockage réseau – qui découlent de l’augmentation de la demande du marché en termes de services voix, vidéo et données – pour vendre ses nouvelles puces.

Outre ces spécificités, Wildpass offre avec WPA2 802.11i (Wi-Fi Protected Access 2) un accès sans fil sécurisé par chiffrement AES (Advanced Encryption standard) qui ouvre la voie aux certifications de sécurité officielles.

La puce Infineon dispose également d’un transceiver (émetteur/récepteur) WLAN et permet de supporter les applications de voix sur IP et les technologies haut débit. Elle gère la mémoire Flash et SDRAM, et sa couche matérielle NAT (Network Address Translation) donne accès à Internet, avec un débit garanti, simultanément à plusieurs terminaux d’un réseau LAN ou WAN.

Wildpass peut être intégrée dans de nombreux équipements réseaux comme les points d’accès VoIP, les routeurs, les passerelles ou encore les serveurs multimédias et d’impression. Seuls des échantillons de ces puces sont actuellement disponibles, mais une vente de gros volumes est prévue pour juillet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur