Infogérance : Atos prend en charge l’infrastructure IT de France Télévisions

Cloud
atos-france-televisions-infogerance-infrastructure-it

Le groupe audiovisuel public veut mutualiser les ressources IT entre ses 5 entités. Atos devra assurer “la convergence”.

Au terme d’un appel d’offres, France Télévisions a sélectionné Atos pour prendre en charge l’exploitation des infrastructures informatiques des 5 entités du groupe (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô).

Le groupe audiovisuel public mène actuellement une transformation visant à mutualiser les moyens transverses, y compris les services IT.

“France Télévisions a décidé de confier ses infrastructures informatiques à un prestataire unique qui devra réaliser la convergence des systèmes existants”, est-il précisé dans le communiqué.

Les temps changent. Dans une interview à DSIsionnel datant de décembre 2010, Philippe Rouaud, DSI de France Télévisions, apportait cette réponse à propos du choix entre une infrastructure interne ou externalisée : “A 95%, notre infrastructure nous appartient. C’est la solution la plus économique que nous avons trouvée. En règle générale, nos investissements en matière d’infrastructure ont une durée de vie de 7 ans, ce qui nous laisse le temps de les amortir sur le long terme. Ce qui n’est pas possible dans le cadre d’une infrastructure louée. Sur les 5% restants, nous avons fait le choix de solutions en cloud. Uniquement sur des fonctions non critiques.”

Les prestations IT d’Atos délivrées à France Télévisions seront multiples.

Le groupe SSII sera attendu sur les dimensions de supervision, d’administration, d’exploitation et de maintenance des infrastructures et des applications et services de production informatique.

C’est une nouvelle belle référence pour le groupe de services IT de Thierry Breton. Le montant du contrat n’a pas été dévoilé.

Peut-être verra-t-on des synergies entre Atos, partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et Paralympiques, et France Televisions, traditionnel diffuseur audiovisuel officiel des JO.

A ce propos, le groupe SSII vient d’indiquer par voie de communiqué que le laboratoire technologique est “entièrement opérationnel” et que “les plans technologiques pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Sochi 2014 suivent le cours prévu”.

Le laboratoire technologique est une version miniature des 26 sites qui accueilleront les compétitions en Russie.

Il sert de plateforme d’expérimentation : 100 000 heures de tests informatiques, 70 événement et 500 scénarii.

Atos avait déjà noué des relations avec le groupe audiovisuel public, comme le démontre cet accord noué avec Atos Worldline (services transactionnels) en mai 2012 pour développer des services interactifs HbbTV sur TV connectées pour le compte de France 5.

Quiz : Le cloud computing, ça vous parle ?

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur