Un informaticien français revendique le concept PayPal et attaque eBay

Marketing
PayPal paiement mobile Discover Etats-Unis

En France, un informaticien attaque le duo eBay -PayPal en justice. Il revendique la paternité de l’e-paiement associé à une adresse mail. Une audience devant le TGI vient de se tenir.

Une énorme affaire ou un pétard mouillé ?

eBay et sa filiale Paypal sont accusés par un informaticien français de “contrefaçon” et “violation des droits d’auteur“.

L’affaire a été portée le jeudi 20 décembre devant le tribunal de grande instance de Paris (3e chambre, 2e section), révèle Le Huffington Post.

Revendiquant la paternité du concept de paiement électronique PayPal qui est depuis devenu un succès (le fait de lier un numéro de carte bancaire à une adresse e-mail), José Montet réclame à la maison-mère eBay la coquette somme de 960 millions d’euros en dommages et intérêts.

Le jugement est mis en délibéré au 8 février 2013.

Auprès du quotidien gratuit 20Minutes, l’informaticien en colère fournit des précisions sur l’affaire.

Il explique qu’il avait “commencé à travailler sur une idée permettant de sécuriser les achats sur le Net”.

Qu’il avait  imaginé un système (toujours en cours d’utilisation par PayPal à ce jour) permettant de lier un numéro de carte bancaire à une adresse e-mail.

Ce, afin d’éviter une fraude des plus classiques consistant à effectuer un achat sur Internet via un compte tiers, avant de se faire livrer à une adresse fictive.

L’informaticien – un Martiniquais de 48 ans – ajoute avoir en son temps exposé son idée à plusieurs entreprises.

Il a préféré déposer le 31 août 2000 son invention à l’Agence française de protection des programmes (APP).

Mieux : il se serait rendu quelques jours plus tard au Copyright Office (pendant américain de l’APP) afin d’y déposer son projet au nom de code “Secret Mail”.

Pourquoi dès lors n’aurait-il pas concrétisé son projet ? Selon José Montet,  aucun organisme ne lui a accordé de financement pour le réaliser.

La mort dans l’âme, il aurait alors jeté l’éponge. Mais les choses n’en restent pas là.

“Par hasard”, l’informaticien découvre quelques années après le système PayPal.

Il s’exclame : “J’ai vite compris qu’il s’agissait du même système que le mien.”

Exigeant du groupe américain des preuves quant à l’antériorité de leur invention, José Montet aurait essuyé un refus complet.

Selon l’avocat du plaignant (maître Téti-Justin Gnadré), PayPal n’a  “jamais été en mesure de dévoiler un brevet plus ancien que celui de (son) client. Aujourd’hui, ils essayent d’échapper à une expertise, car ils savent qu’ils sont en tort.”

Contactée par ITespresso.fr, une porte-parole du groupe Internet américain précise qu’eBay et PayPal “n’ont à ce stade pas de commentaires à faire sur cette affaire et attendent la décision du TGI de Paris.”  


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur