Infrastructures réseaux : Neo Telecoms s’apprête à devenir Zayo France

Cloud
zayo-neo-telecoms-deal-finalisé

La jonction infras et services télécoms entre l’Américain Zayo et le Français Neo Telecoms se concrétise.Montant du deal final: presque 60 millions d’euros.

Le groupe télécoms américain Zayo Group (services de capacité réseaux avec 25 data centers exploités aux Etats-Unis) boucle le rachat de l’opérateur Neo Telecoms (infrastructures : fourniture de fibre noire, transit IP, hébergement) alors que l’annonce du rapprochement remonte à fin avril.

Dans la communication corporate, il est précisé les actifs intégrés dans le nouvel ensemble : 500 km neuf de fibre noire (réseau métropolitain parisien), le raccordement en propre de 500 bâtiments en Ile de France, neuf data centers de colocation répartis sur le territoire national (soit 4000 m2 d’espace d’hébergement). Neo Telecoms revendique plus de 600 clients (opérateurs, entreprises) dans des secteurs comme les technologies, les médias, les télécommunications et la finance.

Avec la nouvelle configuration, Florian Du Boys, ex-DG de Neo Telecoms, prend les fonctions de CEO de Zayo France Business Unit. “En termes d’organisation, peu de choses vont changer. Seul le nom commercial va être modifié et deviendra Zayo France à notre demande. Nous gardons nos spécificités, et les ressources locales continueront de gérer les services de support client”, explique le manager dans un focus lié au rapprochement Zayo/Neo dans le magazine interne.

L’acquisition de Neo intervient après celle l’opérateur londonien Geo Networks (bien implanté sur le marché de la fibre noire). Ce qui montre une volonté de Zayo de monter en puissance à l’échelle européenne. Le réseau parisien & national de Neo sera intégré dans le network européen existant de l’opérateur qui relie Londres, Francfort, Amsterdam et les Etats Unis. Il permettra à Zayo d’étendre sa présence dans d’autres pays européens : Autriche, Espagne, Suisse, Belgique et Luxembourg.

Quel a été le coût de l’acquisition de la transaction pour absorber Neo Telecoms ? Un élément difficile à trouver dans la communication française mais le montant a été révélé par DailyCamera.com dès le début du mois de mai  : financée avec des fonds propres, Zayo a déboursé 80,2 millions de dollars (près de 59 millions d’euros) pour acquérir Neo Telecoms.

Sur les trois dernières années, l’opérateur français, jusqu’ici présidé par son co-fondateur Didier Soucheyre, déclare avoir avait investi 20 millions d’euros dans l’extension de son réseau.


Neo Telecoms & Zayo Group – Florian Du Boys… par Neotelecoms

Crédit photo : de droite à gauche : David Howson, Directeur Zayo Europe, Didier Soucheyre, Président de Neo Telecoms et Florian Du Boys, Directeur général de Neo Telecoms.

Quiz : Connaissez-vous vraiment la fibre ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur