Ingres lance Icebreaker, une base de données simplifiée

Cloud
Information - news

Le projet Icebreaker est désigné comme une ?software appliance?, permettant
une plus grande facilité de maintenance et de déploiement.

L’éditeur de bases de données open source Ingres se prépare au lancement d’ici la fin de l’année du système de base de données Icebreaker permettant aux utilisateurs d’obtenir en quelques minutes un nouveau serveur avec un système d’exploitation et une base de données entièrement opérationnelle.

Le projet Icebreaker est désigné comme une ?software appliance? et se différencie en cela des suites logicielles car les composants ont été conçus pour fonctionner ensemble et nécessitent une configuration minimale. Cette caractéristique le rapproche des systèmes grand public qui dissimulent une grande partie de leur complexité à la vue de l’utilisateur final.

Outre l’installation rapide, les ?software appliances? présentent des coûts de maintenance moins élevés que les couches traditionnelles d’applications logicielles séparées, estime Dave Daro, directeur technologique d’Ingres. “Le plus important concerne l’aspect maintenance intégrée. Nous offrons un numéro d’assistance téléphonique et un flux de maintenance uniques, a confié Dave Dargo à Vnunet.com. Nous n’avons plus besoin de recourir à une maintenance séparée pour le système d’exploitation et la base de données serveur. L’ensemble fait partie intégrante d’un seul et même flux de maintenance.

Dans une interview du mois de mars, Dave Dargo avait confié à Vnunet.com que Ingres proposerait des “software appliances”.
Les utilisateurs pourront installer le système sur un nouveau serveur ou en tant que compartiment virtuel combiné à un logiciel de virtualisation, suggère Dave Dargo. Le système utilise le logiciel de base de données standard d’Ingres sur une version Linux nu fournie par rPath, une société spécialisée dans les “software appliances”.

Le logiciel Linux est débarrassé de tout composant inutile pour être réduit à 20 ou 30% de la taille d’une distribution générale de Linux, telle que Red Hat ou SuSe. Eliminer les éléments obsolètes de Linux permet d’augmenter la fiabilité du système et de limiter les risques de vulnérabilités de sécurité, ajoute Dave Dargo.
Il espère que la stabilité du système attirera les entreprises comme base de données de production et intéressera les développeurs qui ont besoin d’une nouvelle base de données facile à installer aux fins de tests. Le système sera proposé gratuitement aux utilisateurs finaux.

Ingres entretient avec rPath une “relation commerciale” en vue de soutenir et de développer la version Linux adaptée à la base de données. Le modèle commercial adopté par Ingres repose sur des services de support payants pour sa base de données. La société dévoilera cette semaine son produit aux premiers clients et le proposera normalement en téléchargement avant la fin de l’année.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 15 août 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur