Innovation : la lumière exploitée pour faire tourner un ordinateur

Mobilité

Un groupe de chercheurs britanniques s’intéresse actuellement à la manière de
placer la photonique au coeur du fonctionnement du PC.

Au Royaume-UNi, une équipe de physiciens de l’Université de Bath est actuellement réunie autour d’un projet qui propose de créer un ordinateur capable de fonctionner uniquement avec l’énergie lumineuse en lieu et place des composants électroniques traditionnels.

Financé par l’EPSRC (Engineering and Physical Sciences Research Council), ce projet de recherche d’un coût global de 1 195 000 euros s’intéressera au développement d’une technologie permettant d’envoyer de la lumière dans une série continue de pulsations d’une durée infinitésimale, de l’ordre de l’attoseconde, soit un trillionième de seconde.

Ces travaux de recherche pourraient contribuer au développement de la photonique et offrir aux chercheurs la possibilité d’observer de très près, pour la première fois, le monde de la structure atomique.

“Exploiter les ondes optiques constitue une étape considérable, voire peut-être définitive, dans l’établissement de l’ère photonique”, a déclaré le Dr Fetah Benabid, en charge de l’équipe de chercheurs.

“Depuis le développement du laser, la science et la technologie se sont données comme principal objectif d’émuler les innovations électroniques en utilisant les ondes optiques. Nous pensons que ce projet constituera un véritable tournant.”

Si la loi de Moore s’est vérifiée durant ces quarante dernières années, les fabricants de processeurs ont presque atteint aujourd’hui un point où il devient de plus en plus difficile de poursuivre la miniaturisation des puces en raison des dommages causés par les champs magnétiques créés par un transistor donné sur les transistors proches.

C’est pourquoi les ingénieurs misent aujourd’hui sur la photonique, une science qui utilise la lumière pour véhiculer l’information.

Mais la photonique utilise uniquement la lumière présentant une forme d’onde sinusoïdale, ce qui n’a pas grand intérêt pour les communications nécessaires au fonctionnement d’un ordinateur.

Les chercheurs de l’université de Bath souhaitent faire en sorte que la photonique soit capable de créer différentes formes d’onde. Ils utilisent pour cela de nouvelles fibres à cristal photonique car, contrairement aux fibres optiques classiques, elles sont capables de canaliser la lumière sans entraîner d’importante perte d’énergie.

Selon le Dr Benabid, ces travaux de recherche pourraient trouver de nombreuses applications dans des domaines comme la chirurgie au laser ou la physique quantique.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 15 mars 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur