Innovation : un Tremplin parisien pour les start-up du sport

EntrepriseStart-up
incubateur-sport-tremplin

Dans quelques semaines, une première vague de start-up rejoindra le Tremplin, incubateur parisien dédié à l’innovation dans les métiers du sport.

L’appel à candidatures pour rejoindre l’incubateur de start-up du Tremplin touche à sa fin. Les entreprises innovantes ont jusqu’au 15 janvier pour déposer leur dossier en vue d’intégrer cette plate-forme dédiée à l’accompagnement des projets dans le secteur du sport.

Créée par la Ville de Paris aux côtés de l’association Paris Région Lab et de l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), cette structure offrira aux jeunes pousses un accès à des financements privilégiés et à un espace de coworking. Des acteurs institutionnels et de “grandes entreprises du sport” – parmi lesquelles Nike – s’associent à la démarche.

Entrant dans le cadre du “plan incubateurs” à travers lequel la Ville de Paris compte allouer 100 000 m² de locaux aux entreprises innovantes, le Tremplin compte se structurer, au-delà de l’incubation, autour de quatre axes : les relations avec les grands comptes, l’académie, l’expérimentation et la veille. Il s’ouvre à un large éventail de produits et services : big data, événementiel, infrastructure, médias, handisport…

Les candidats à une place au sein de la première promotion devront remplir certaines conditions. En premier lieu, être une entreprise de moins de cinq ans en cours de développement ou ayant déjà finalisé une première offre dont l’adéquation avec le marché aura été validée, soit au travers d’une étude préalable, soit auprès d’au moins un bêta-testeur/client.

La proposition de valeur s’adresse aux entrepreneurs à la recherche d’une offre globale en incubation : bureaux privatifs ou postes de travail en open space, accompagnement individuel personnalisé, animations spécifiques et financement via Paris Innovation Amorçage (développé par la Ville de Paris et Bpifrance).

Sur la liste des produits et services éligibles, Le Tremplin recense les infrastructures et les équipements (construction, utilisation, gestion), les événements (organisation, retransmission, commercialisation), ainsi que toute offre accompagnant l’ensemble des pratiques sportives, qu’elles soient de loisir, de haut niveau ou à but thérapeutique.

Vers l’Euro 2016

La sélection des projets se fera sur trois critères principaux : le caractère innovant du produit ou service développé, son potentiel de croissance et sa crédibilité sur l’ensemble de ses composantes. Les lauréats – qui seront annoncés en mars 2015 – rejoindront d’abord un site “provisoire” choisi par Paris Région Lab selon les places disponibles. Ce n’est qu’au printemps 2016 que les start-up accompagnées prendront place dans l’espace “définitif” de 2200 m² que Le Tremplin occupera à l’intérieur du stade Jean-Bouin (16e arrondissement de Paris).

Le contenu et la tarification de l’accompagnement différeront selon la maturité des entreprises. En phase de décollage, le montant des prestations s’élèvera à 7000 euros par an en moyenne (éligible au PIA).

Parmi les documents à fournir dans le cadre de la candidature, une fiche d’identité du projet (nom de la société, présentation en 10 lignes maximum, effectif, nom et prénom du dirigeant, e-mail et numéro de téléphone), un dossier de présentation de type business plan et des éléments administratifs (plus de détails ici).

Le Tremplin pourra, à terme, accueillir entre 30 et 50 start-up. Il est fondé sur le modèle de Welcome City Lab, un incubateur lancé en mars 2013 au coeur de Paris pour soutenir l’innovation dans le domaine du tourisme.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’école 42 ?

Crédit photo : Stokkete – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur