Instagram : le filtrage personnalisé des commentaires en approche

Apps mobilesMobilité
3 2

Instagram va bientôt permettre aux utilisateurs de filtrer de manière personnalisée les commentaires relatifs à leurs propres publications.

Epineux problème que celui de la gestion des commentaires inappropriés, voire du cyber- harcèlement, qui sont légions sur les réseaux sociaux.

Instagram a décidé de prendre à bras-le-corps le problème ou plutôt de donner aux utilisateurs la possibilité de placer eux-mêmes le curseur pour décider de ce qui est ou non acceptable, selon le Washington Post.

Pour l’heure, l’application connue pour le partage de photos (propriété de Facebook) était uniquement armée de conditions générales sur le discours « acceptable » que les utilisateurs peuvent tenir dans les commentaires.

Mais, le réseau social a désormais atteint une taille critique, avec 500 millions d’utilisateurs actifs par mois recensés le mois dernier. Le problème des commentaires inappropriés, voire agressifs, se pose donc plus que jamais.

Et c’est logiquement en se tournant vers les filtres qu’Instagram va tenter d’apporter une solution. L’app va proposer à ses 500 millions utilisateurs dans le monde des fonctionnalités pour administrer les commentaires relatifs au contenu qu’ils auront publié.

Comment ? Avec des listes de mots élaborées à la discrétion de chaque utilisateur qui vont agir comme des filtres sur le flux de commentaires. Ils pourront également bloquer à la carte les commentaires pour chaque contenu publié.

Les utilisateurs d’Instagram auront donc bientôt la possibilité de choisir eux-mêmes entre ce qui est ou non acceptable sur leurs propres publications.

Instagram est avant tout un réseau social visant l’aspect fun où chacun peut s’exprimer.

En amont d’un lancement grand public de ces fonctionnalités, Instagram aurait déjà permis à certains gros comptes de les tester. Une bonne manière d’engranger un retour d’informations très rapidement. Au cours des prochaines semaines, le déploiement concernera d’ailleurs les gros comptes, avant qu’il n’atteigne à terme tous les utilisateurs.

Pour Instagram, c’est également un moyen de lutter contre l’épineux problème du harcèlement en ligne, face auquel les réseaux sociaux se cassent souvent les dents, taxés soit de laxisme ou bien de censure. Difficile dans ces conditions d’agir sereinement et de trouver le juste milieu.

Or, si les réseaux sociaux sont un terreau idéal pour rester en contact avec des amis et échanger des contenus, ils constituent également un boulevard pour le cyber-harcèlement. Un problème qui a d’ailleurs pris une ampleur insoupçonnée puisque 40% des internautes estiment avoir subi une forme de harcèlement en ligne, selon Pew Internet Research. Ce nombre passe à 73% quand on comptabilise les internautes qui déclarent avoir été témoins de telles pratiques.

L’initiative d’Instagram va-t-elle endiguer ce phénomène rampant ? Avec un risque collatéral d’aseptiser les réactions déclenchées par les différentes publications.

(Crédit photo : tulpahn, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur