Intel a présenté un système Infiniband

Mobilité

L’Intel Developer Forum a été l’occasion pour le fondeur de présenter sa nouvelle technologie de traitement des entrées/sorties : l’Infiniband. En autorisant, à terme, des transferts à 6,2 Go/s, cette nouvelle technologie s’affiche comme l’évolution indispensable aux serveurs ainsi qu’aux composants réseau et systèmes de stockage. L’Infiniband devrait faire son apparition d’ici la fin de l’année.

A l’occasion de l’IDF (Intel Developer Forum) qui se tient du 26 février au 1er mars à San Jose en Californie, Intel a présenté le premier système opérationnel basé sur InfiniBand (raccourci de Infinite Bandwidth). Cette nouvelle technologie de traitement des entrées/sorties (E/S) visera à augmenter considérablement les échanges des serveurs entre eux ainsi qu’entre le serveur et les périphériques système comme les composants réseau et supports de stockage (Fibre Channel, SCSI, etc.). Avec des débits allant jusqu’à 6,2 Go/s, l’Infiniband est notamment appelé à venir épauler le bus PCI (voir édition du 27 octobre 2000). L’Infiniband devrait également permettre d’unifier tous les bus système et réduire d’autant les goulets d’étranglement.

Un laboratoire pour tester les produits Infiniband

La démonstration s’est appuyée sur un ensemble de composants fabriqués par Intel et sept autres compagnies associées au projet (Adaptec, Agilent Technologies, Compaq, Computer Associates, Crossroads, LSI Logic et Q-Logic). Pour la démonstration, Intel a mis en grappes (clusters) des serveurs tournant sous Windows 2000 et Linux tout en reliant des supports SCSI et Fibre Channel. L’Infiniband devrait donc augmenter les performances des plates-formes actuelles. Pour accélérer l’intégration de l’Infiniband dans l’industrie, Intel a annoncé un ensemble de programmes et d’outils ainsi que la création de l’Infiniband Interoperability Lab, un laboratoire destiné aux fabricants qui viendront y tester leurs produits. Le Lab devrait ouvrir ses portes dans le milieu de l’année. Les premiers composants sont attendus d’ici la fin de l’année même si certains OEM comme Compaq disposent déjà de quelques connecteurs (Host Channel Adapter, Switch et Target Channel). Selon une étude IDC, cinq millions de serveurs devraient être équipés en Infiniband en 2004.

Le déploiement massif de l’Infiniband devrait avoir lieu en 2002-2003, années pour lesquelles Intel prévoit un basculement spontané des constructeurs de l’architecture I/O actuelle vers cette nouvelle norme. Intel a bon espoir d’accélérer le mouvement, notamment à travers l’Infiniband Trade Association, une association chargée du développement de la nouvelle architecture et qui réunit nombre d’industriels dont les ténors Microsoft, Dell, Hewlett Packard, IBM et Sun. Si l’Infiniband s’affiche comme l’évolution indispensable pour les serveurs, il n’est pas concurrent de l’HyperTransport proposé par AMD qui, lui, gère les communications au sein des composants de la carte mère (voir édition du 15 février 2001). A ce titre, l’HyperTransport devrait supporter l’Infiniband.

Pour en savoir plus :Le site de l’Infiniband Trade Association


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur