Intel acquiert Yogitech : objectif sécurité dans l’IoT

EntrepriseFusions-acquisitionsMobilité
intel-yogitech
1 1

Intel fait l’acquisition de l’Italien Yogitech et ses technologies associant des semi-conducteurs à des logiciels pour la sécurité des systèmes IoT.

La montée en puissance d’Intel dans l’Internet des objets s’illustre par sa stratégie de croissance externe.

La firme de Santa Clara a mis la main sur un spécialiste en la matière : Yogitech.

Conçue pour maintenir en état de fonctionnement les capteurs, puces et autres éléments des systèmes IoT, l’offre de cette société italienne fondée en 2000 associe des semi-conducteurs pour le monde de l’embarqué et des logiciels destinés à effectuer des vérifications basiques de sécurité.

Yogitech va rejoindre la division IoT d’Intel, qui couple déjà ses produits – notamment les puces Atom et Quark – à des solutions logicielles pour la surveillance et la détection de dysfonctionnements.

Un des usages attendus de la technologie Yogitech est le véhicule autonome, tout particulièrement pour réduire les erreurs de freinage. Autre axe de développement : la sécurité des machines industrielles, pour éviter les pannes et les risques de blessure, comme le note Silicon.fr.

D’un montant non spécifié, cette acquisition vient gonfler un portefeuille déjà garni de nombreuses acquisitions dans l’univers IoT. On citera Basis Science (smartwatchs), Recon Instruments (dispositifs d’affichage tête haute), Composyt Light Labs (lunettes connectées) et Ascending Technologies (pilotage automatique des drones).

À voir en complément, un récapitulatif des partenariats qu’Intel a annoncés en début d’année lors du CES pour mettre en situation son module Curie destiné à équiper les objets connectés.

Crédit photo : Kritchanut – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur