Intel casse les prix dans l’entrée de gamme

Mobilité

17, 14 et 7 %, telles sont les réductions proposées par Intel sur ses Celeron à 1,1 GHz, 1 GHz et 950 MHz. Des réductions bienvenues qui permettent au fondeur d’inverser les rôles dans la guerre des prix. Ce n’est plus AMD qui mène la danse mais bien Intel qui, cependant, conserve le tarif du Celeron 1,2 GHz à 103 dollars.

Intel intensifie son offensive contre AMD. Après avoir étoffé sa gamme de processeurs mobiles (voir édition du 1er octobre 2001) et présenté un Celeron à 1,2 GHz deux jours après l’arrivée d’un Duron à 1,1 GHz (voir édition du 3 octobre 2001), le fondeur de Santa Clara révise les prix de ses processeurs d’entrée de gamme. Le Celeron à 1,1 GHz voit son prix réduit de 14 % en passant de 103 à 89 dollars. Les Celeron à 1 GHz et 950 MHz passent respectivement de 89 à 74 dollars (-17 %) et de 74 à 69 dollars (-7 %). Des réductions peu spectaculaires – mais toujours bienvenues pour le consommateur – qui risquent néanmoins de nuire à AMD et son Duron.

Si la réduction du Celeron à 1,1 GHz se justifie amplement par le fait que son tarif était le même que celui de la version à 1,2 GHz, elle provoque un effet domino sur les autres fréquences. Tandis que le Celeron 1,2 GHz se maintient au prix du Duron 1,1 GHz, les versions à 1,1 et 1 GHz s’alignent respectivement sur les prix des Duron 1 GHz (89 dollars) et 950 MHz (74 dollars). Quant au Celeron 950 MHz, il s’échange à 69 dollars soit 5 dollars de moins que le Duron à la même fréquence. Bref, en proposant des fréquences de processeurs plus élevées pour le même prix, Intel réussit à inverser la course aux tarifs les plus bas jusqu’alors menée par le fondeur de l’Athlon. AMD, qui accusait récemment des signes d’essoufflement, aura-t-il les moyens de réagir rapidement ? Ni l’arrivée de l’Athlon XP (voir édition du 9 octobre 2001), ni celle d’un Celeron à 1,2 GHz ne l’ont, à ce jour, poussé à revoir sa grille de prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur