Intel confirme son orientation ‘réseau’

Mobilité

A l’occasion du Salon Networld + Interop de Las Vegas, le Pdg d’Intel a expliqué que le ralentissement de l’économie américaine n’aura pas d’impact sur la croissance et l’investissement d’Intel dans le domaine des réseaux.

Le salon Networld + Interop de Las Vegas semble refléter pour son édition 2001 la morosité, voire la crise, qui affecte en ce moment le secteur des hautes technologies aux Etats Unis. Côté entreprise, on note plusieurs absences sur le salon dédié à l’informatique, aux réseaux et aux télécoms, à l’image de Toshiba, Hitachi, Canon ou encore Compaq. De même que le pavillon Linux n’est pas représenté cette année. Côté visiteur, on est loin de l’affluence qui marquait généralement ce type de salon lors des éditions précédentes. L’édition 2000 avait en effet réuni 60 000 visiteurs. Et si les organisateurs espèrent atteindre ce chiffre, les témoignages recueillis par les divers journaux qui couvrent l’événement sont sceptiques et tablent plutôt sur une fréquentation en baisse de l’ordre de 30 %.

Parmi les grosses pointures, on note l’absence de personnalités comme Bill Gates ou Larry Ellison. Toutefois Craig Barrett, le Pdg d’Intel, en a profité pour annoncer l’orientation de sa société. En premier lieu, il estime que la crise qui secoue actuellement les Etats-Unis était partie pour durer encore quelques trimestres. C’est d’ailleurs également l’avis du président de Cisco, John Chambers, qui estime qu’elle durera encore trois trimestres, ainsi que le rapporte le quotidien Les Echos du 10 mai 2001. Malgré cela, le patron d’Intel a réaffirmé ses intentions de maintenir à niveau la recherche et le développement d’Intel notamment en consacrant des sommes record pour cette année. “Nous avons l’intention de maintenir notre leadership dans les technologies basées sur le silicium ainsi que dans les architectures de communication” a-t-il déclaré. Le budget de R&D d’Intel pour cette année est de 4,2 milliards de dollars.

De nouvelles acquisitions prévues pour 2001

30 % de ce budget sera consacré au développement de la technologie silicium et au réseau de communication, en particulier pour aller au-delà des 10 Gigabits en mode Ethernet. L’avenir, selon Craig Barett, se situe clairement dans des réseaux sans fil réunissant voix et données. Le numéro un des microprocesseurs entend poursuivre sa stratégie d’expansion par croissance externe dans le domaine des réseaux. Des acquisitions sont en effet prévues d’ici la fin de l’année 2001.

Visiblement Intel entend bien marquer sa différence avec des acteurs comme Cisco qui subissent de plein fouet la morosité ambiante du secteur des nouvelles technologies. Le premier équipementier mondial de réseaux pour l’Internet a en effet annoncé une perte nette de 2,6 milliards de dollars au troisième trimestre (clos fin avril) de son exercice 2000-2001, contre un bénéfice net de 641 millions de dollars lors de l’exercice précédent.

Pour en savoir plus :Networld + Interop


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur