Intel : des processeurs à puissance variable

Mobilité

Des portatifs aussi puissants que des PC de bureau : c’est ce que promet Intel grâce à une technologie baptisée Geyserville, qui adapte automatiquement voltage et fréquence du processeur selon que la machine est branchée sur le secteur ou fonctionne sur batterie.

Intel croit dur comme fer au portatif. C’est ce qu’est venu affirmer haut et fort son président Craig Barrett, à l’occasion du Forum Innovation organisé par Compaq à Houston mercredi dernier.

Pour appuyer ses dires, Barrett a fait la démonstration d’une technologie déjà évoquée à la conférence WinHec la semaine dernière (voir édition du 9 avril 1999) et qui équipera les futurs processeurs “mobiles” d’Intel d’ici la fin de l’année. Baptisée Geyserville, elle permettra de fabriquer des portatifs offrant la même puissance que les ordinateurs de bureau.

“Geyserville permet d’utiliser le processeur dernier cri dans un mode de consommation économique lorsqu’on est sur les batteries du portatif et autorise de monter à la puissance maximale dès qu’on se branche sur le secteur”, a-t-il expliqué.

La technologie modifie pour cela automatiquement le voltage et la fréquence du processeur en fonction de deux modes d’utilisation baptisés Maximum Performance Mode et Battery Optimized Mode. “Concrètement, cela signifie que les portatifs pourront tourner à 500 MHz sur batterie et qu’ils pourront accélérer à 600 MHz dès qu’ils seront branchés au secteur. Dans ce dernier cas, ils offriront exactement les mêmes performances qu’un ordinateur de bureau. Cela donnera à l’utilisera le meilleur des deux monde”, a précisé Barrett.

Après avoir fait la démonstration de cette nouvelle technologie, Barrett a ajouté que Compaq proposerait dès Noël prochain des modèles équipés de cette nouvelle puce. Mike Wintler, vice-président de la division PC de Compaq, a confirmé en expliquant qu’il avait remarqué que de plus en plus de grandes entreprises passaient des ordinateurs de bureau aux portatifs. Toutefois, selon lui, Geyserville sera disponible “un peu plus tard que prévu”.

Bien que les démos actuelles s’appuient sur des prototypes à base de Pentium II, les premiers processeurs “Geyserville” seront des Pentium III mobiles gravés à 0,18 micron et capables de tourner à 600 MHz dans le mode “Maximum Performance”.

“Plus les portatifs deviennent puissants et plus ils constituent une alternative sérieuse aux ordinateurs de bureau”, a commenté Wintler. “Toutefois, je pense que pendant un moment encore, il faudra payer un supplément sensible pour les portatifs PC. Cela ne nous empêche pas de prévoir une croissance des ventes en entreprise plus importantes pour nos portatifs que pour nos ordinateurs de bureau”, a-t-il ajouté.

Selon lui, les ordinateurs de bureau ne seront bientôt plus utilisés que par les employés sédentaires qui sont sûrs de ne jamais se déplacer dans le cadre de leur travail.

Pour en savoir plus :

* http://www.intel.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur