Intel : des puces économes pour les serveurs

Mobilité

Un nouveau Pentium III basse tension, gravé en 0,13 micron et spécialement destiné aux serveurs d’entrée de gamme, vient de faire son entrée au catalogue d’Intel. Que reste-t-il à Transmeta ?

Tant pour économiser l’espace que la consommation électrique, la taille des serveurs tend à se réduire. Dell, HP, IBM, etc., proposent à leurs catalogues des machines à disposer en racks. Avec tous les risques d’échauffement que cela implique. Intel s’intéresse de près à ce marché et vient d’annoncer une nouvelle gamme de Pentium III à ultra-faible consommation. Gravée en 0,13 micron, la première puce de la gamme tourne à 700 MHz, est dotée d’une mémoire cache de 512 Ko et fonctionne à une tension de 1,1 volt. Une tension similaire à celle des Pentium III destinés aux ordinateurs portables, ces derniers étant gravés en 0,18 micron. Ce PIII basse consommation est lié au jeu de composants (chipset) 440 GX, qui lui permet de gérer de la mémoire standard SDRam PC 100. Pas vraiment du haut de gamme donc, mais il est question ici de réduire la consommation et le dégagement de chaleur.

Encore un coup dur pour Transmeta ?

Intel n’est pas le premier à s’engager sur cette voie. Transmeta avait vu également ses processeurs Crusoe atterrir dans des serveurs économes, bien qu’ils n’aient pas été conçus pour ça. Reste que Transmeta traverse des jours difficiles. Précurseur dans les domaines des réductions de consommation d’énergie et de dégagement de chaleur, il subit la concurrence active d’Intel qui a rapidement dévoilé des technologies concurrentes. Cela a d’abord commencé par la technologie SpeedStep, embarquée dans tous les processeurs mobiles de la marque. Plus sophistiquée, l’architecture Xscale concerne les processeurs ARM, plutôt destinés aux appareils de poche (voir édition du 24 août 2001). Et Intel propose donc maintenant de “vrais” Pentium III économes. Dans ces conditions, difficile pour Transmeta de se faire une place au soleil. D’autant plus que les serveurs conçus autour du Crusoe semblent avoir bien du mal à convaincre (voir édition du 27 septembre 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur