Intel ferme trois usines et taille dans ses effectifs

Cloud

Le fondeur va fermer trois unités de production en Asie et aux Etats-Unis. Il va se concentrer sur la fabrication de ses puces de 32 et 45 nm.

Le leader mondial sur le marché des semi-conducteurs subit lui aussi la crise de plein fouet. Intel vient d’annoncer qu’il allait fermer dans le courant de l’année trois usines de production dans le monde à Penang, en Malaisie, à Cavite aux Philippines, et à Hillsboro (Oragon) aux Etats-Unis. Ce site de production qualifié de “vieillissant” s’était spécialisé dans la fabrication de galettes de silicium (wafers) de 200 mm.

Ces fermetures conduiront à la suppression de 5000 à 6000 emplois. Mais Intel précise qu’un certain nombre de ses salariés seront transférés vers d’autres usines.

Le 15 janvier, Intel avait publié ses résultats financiers sur l’année 2008 : son chiffre d’affaires s’élève à 37,6 milliards de dollars et le résultat d’exploitation se situe à 9 milliards. Le résultat net s’affiche à 5,3 milliards de dollars, en repli de 24% par rapport à l’année précédente.

Intel se fait donc plus pragmatique. La firme a annoncé dans son communiqué qu’elle souhaitait “adapter ses capacités de production aux conditions actuelles du marché”.

Le fondeur va désormais se concentrer sur des secteurs plus porteurs : ses processeurs gravés en 45 et 32 nanomètres. La fabrication des puces en 45 nm basées sur les architectures Nehalem et Penryn est plus que jamais d’actualité. Et le lancement de ses nouveaux processeurs 32 nm est toujours prévu pour le quatrième trimestre de cette année.

AMD, qui va présenter ses résultats financiers jeudi soir, n’est pas en reste : le groupe américain a lui aussi annoncé des coupes dans ses effectifs avec le licenciement de 1100 employés (soit environ 9% de sa masse salariale). En 2008, le fondeur s’était déjà séparé de 1600 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur