Intel intégrera de l’Alpha dans ses Itanium

Mobilité

Montecito et Chivano sont les noms de code des futurs Itanium prévus pour 2004 et 2005/2006. Ils devraient hériter de certaines technologies développées pour l’Alpha, processeur créé par Digital Equipment et racheté en 1998 par Compaq.

Abandonné par Compaq en juin 2001 au profit de l’Itanium (voir édition du 26 juin 2001), le processeur Alpha continuera d’exister à travers les processeurs 64 bits d’Intel. Le fondeur de Santa Clara s’apprête en effet à finaliser deux nouvelles versions de l’Itanium à base de technologies Alpha : le Montecito devrait équiper les serveurs de haut niveau en 2004 tandis que le Chivano est attendu pour 2005 ou 2006. Rien d’étonnant à cela puisque, lors du rachat des licences technologiques du processeur à Compaq, Intel avait débauché une centaine d’ingénieurs qui travaillaient sur l’Alpha. Le constructeur texan avait acquis ces licences en 1998 auprès de Digital Equipment, créateur de l’Alpha. En revanche, on ignore ce que les futurs Itanium hériteront de l’Alpha. Son architecture ? L’idée qui entoure sa conception ? Certains registres ? Difficile à dire. Les anciens ingénieurs de Digital/Compaq travailleront notamment au développement de compilateurs dédiés.Les évolutions de l’ItaniumLe Montecito devrait succéder au Madison, lui-même héritier du McKinley, la prochaine génération de l’Itanium. Attendu en 2003, le Madison devrait être cadencé entre 1,2 et 1,6 GHz et gravé en 0,13 micron, contrairement au McKinley prévu en 0,18 micron. Le Chivano, lui, pourrait être produit en 95 nanomètres (ou 0,095 micron). 2005 est en effet la période à laquelle Intel espère aborder la gravure en 70 nanomètres pour les Pentium 4 (voir édition du 9 mars 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur