Intel, Microsoft et Dell explorent le potentiel de la mémoire flash

Cloud

Les trois firmes créent un groupe de travail visant à développer une
interface standard de gestion système des solutions de stockage en mémoire
flash.

La mémoire flash comme solution de stockage a le vent en poupe. Et les acteurs importants du monde informatique ne s’y trompent pas. Le 30 mai, Intel, Microsoft et Dell, ont annoncé la formation du groupe de travail ” Non-Volatile Memory Host Controller Interface” (NVMHCI).

Le trio high-tech va s’atteler au développement d’une interface de contrôle (un “contrôleur”) standard de la mémoire flash installée au sein des PC. Que ce soit la mémoire cache qui accompagne les disques durs, les Solid State Drive (SSD), ces nouvelles générations de disques durs intégralement composés de technologie flash, ou bien les clés de mémoire USB que l’on branche sur l’ordinateur. L’objectif du projet est de proposer une solution standard afin d’améliorer la gestion de ces mémoires de masse en technologie Flash NAND par le système d’exploitation.

Microsoft a déjà étudié la question. A travers Windows Vista, l’éditeur propose ReadyBoost et ReadyDrive. Le premier permet de tirer parti des clés USB pour élargir dynamiquement la mémoire du système. Le second s’appuie sur la mémoire flash des disques hybrides pour accélérer le démarrage de Windows. Avec Turbo Memory (nom de code Robson), Intel propose de son côté la gestion de la mémoire flash directement embarquée sur la carte mère. Autant de solutions qui imposent aux constructeurs des développements de pilotes propres à chacune.

Premières spécifications attendues d’ici la fin 2007

Le NVMHCI tel que présenté par les trois partenaires viserait donc à proposer une seule interface de gestion entre l’ensemble des supports de stockage Flash (clé USB, SSD, disques hybrides, Robson…) et le système d’exploitation. Ces travaux complèteront ceux du Open NAND Flash Interface (ONFI) Working Group qui a standardisé l’interface entre les composants flash et son contrôleur. ” Standardiser l’interface de gestion entre le contrôleur Flash et les pilotes du système d’exploitation est en toute logique l’étape suivante”, souligne Rick Coulson, directeur de l’Architecture I/O chez Intel, dans le communiqué.

Ouvert à la collaboration avec les acteurs de l’industrie, Intel, Microsoft et Dell espèrent dévoiler les premières spécifications de la solution dans le courant du second semestre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur