Intel prépare le lancement du Centrino 2

Mobilité

Intel devrait lancer la deuxième version de sa plate-forme mobile dans le courant du mois. Parallèlement, l’entreprise poursuit ses investissements en matière de loisirs numériques de salon.

Intel devrait profiter du Consumer Electronics Show de Las Vegas (du 6 au 9 janvier 2005) pour présenter le Centrino 2. Cette seconde version de sa plate-forme mobile composée d’un processeur Pentium M, du chipset i855 et de modules de communication radio à la norme Wi-Fi (802.11a/b/g), reste destinée aux ordinateurs portables.La principale évolution du nouveau Centrino sera l’intégration d’un processeur Pentium M au bus frontal cadencé à 533 MHz contre 400 MHz actuellement. Centrino 2 intégrera également Alviso ? nom de code d’un nouveau chipset qui supportera les technologies les plus récentes telles que la mémoire vive DDR2, le PCI Express et le son haute définition 7.1 ? et un nouveau module radio, le PRO/Wireless 2915ABG. Attendu au cours du dernier trimestre 2004, Sonoma (nom de code du Centrino 2) débarquera donc sur le marché avec un peu de retard sur le calendrier. Il n’est pas certain que la nouvelle plate-forme connaisse le même succès que Centrino, pour des raisons de consommation électrique essentiellement. Selon des rumeurs persistantes, Sonoma réduirait significativement l’autonomie des ordinateurs mobiles.Conscient de ce problème, Intel travaille avec les principaux acteurs de l’industrie pour trouver des solutions, notamment à travers la consommation des composants tels que le processeur, le disque dur, l’affichage… Objectif : parvenir à une autonomie de fonctionnement pour un ordinateur portable de 8 heures d’affilée… en 2010.200 millions de dollars pour le divertissement numériquePour les stratèges d’Intel, la priorité du développement n’est donc plus la vitesse, comme l’avait d’ailleurs annoncé le PDG Craig Barret au printemps dernier (voir édition du 28 octobre 2004), mais la mobilité. Et les loisirs numériques pour le grand public. Le 29 décembre dernier, le fondeur de Santa Clara a annoncé avoir investi dans trois entreprises qui développent des solutions exploitables pour les divertissements numériques de salon : Gteko, Synacor et Zinio Systems. Les montants investis n’ont pas été précisés. Basée en Israël, Gteko est spécialisée dans le paramétrage des réseaux locaux et compte notamment HP et Canon parmi ses clients. Synacor, aux Etats-Unis, fournit aux fournisseurs d’accès Internet des solutions de distribution de contenus numériques, payants ou non. Intel avait déjà investi dans Synacor en 2003. Sa plate-forme Portelus est utilisée par une trentaine de clients. Enfin, Zinio Systems (San Francisco) se charge de convertir les magazines papiers au format numérique.Intel poursuivra ses investissements dans les loisirs numériques en 2005. Pour cela, le père du Pentium a créé un fonds baptisé Intel Digital Home de 200 millions de dollars, destiné aux acteurs qui réalisent des développements dans le domaine des divertissements numériques de salon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur