Intel rate son départ dans la course Rambus

Mobilité

Le fondeur n’a pas pu livrer comme prévu aux constructeurs son nouveau jeu de composants Intel 820. Lequel, en exploitant la technologie Rambus, devait marquer une nouvelle étape dans l’accélération du temps d’accès à la mémoire vive.

Le rendez-vous était entendu, et pourtant plusieurs constructeurs se sont fait poser un lapin. Intel prévoyait en effet de livrer cette semaine à IBM, Hewlett-Packard ou encore Compaq le nouveau chipset Intel 820. Ce dernier, qui doit contribuer aux performances des nouvelles générations de processeurs gravés à 0,18 micron tel le Pentium 600 MHz, fait appel à l’architecture Rambus. Elle permet de faire passer les fréquences de fonctionnement des barrettes mémoires de 100 MHz à 133 MHz et doit faire gagner quelques nanosecondes lors de l’accès aux données pour l’affichage 3D ou le traitement de données multimédia. Selon la société Rambus, les performances de sa technologie permettent de faire transiter 1,5 Go de données en une seconde. En outre, elle prépare l’avenir avec des montées en fréquence jusqu’à 800 MHz.

Problème, l’intégration de la technologie Rambus dans le chipset Intel 820 ne s’est pas faite sans heurts. Selon la société Rambus, certaines configurations de PC ont généré des conflits en fonction du nombre de slots disponibles ou du design de la carte-mère de la machine.

“Intel travaille pour identifier et valider les solutions à ces problèmes et lancera le chipset après les avoir résolus, commente le géant mondial des processeurs. Selon un porte-parole d’IBM, le délai imposé signifie chez Big Blue l’abandon temporaire des projets de commercialisation de plusieurs PC et stations de travail… qui devaient être présentés cette semaine aux Etats-Unis. De son côté, Compaq a répercuté le retard de livraison du chipset sur son calendrier. Le lancement du nouveau PC VL 600 Vectra – qui devait être disponible en octobre- a été étouffé dans l’oeuf, de même que pour la station de travail XM600 Kayak.

Reste que le retard du chipset d’Intel ne fait pas que des mécontents. IBM projette en effet de se tourner vers le constructeur Via pour intégrer son chipset Apollo concurrent d’Intel, et qui s’avère lui aussi compatible avec des transferts de données à 133 MHz.

Pour en savoir plus :

* http://www.intel.com

* http://www.rambus.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur