Intelligence artificielle: IBM fait monter Watson en compétence en sécurité IT

CloudCyberDéfenseData-stockageSécurité
IBM-watson-securite-IT

La plateforme Watson “d’informatique cognitive” par IBM a investi la cybersécurité. Une quarantaine d’acteurs ou de partenaires sont dans la boucle.

La plateforme Watson “d’informatique cognitive”, développée par IBM, a investi le secteur de la cybersécurité.

IBM poursuit la vulgarisation de sa plateforme “d’informatique cognitive” dans tous les secteurs d’activité (santé, éducation, commerce..). Et l’intégration de cette approche d’intelligence artificielle (machine learning) passe aussi par une approche transversale de la sécurité IT.

Watson for Cyber Security a vocation à assister les responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) pour accélérer le traitement des cybermenaces dans les centres de supervision (“cognitive SOC”).

Après avoir ingurgité 1 million de documents relatifs à la cybersécurité, “Watson peut maintenant aider les analystes de la sécurité à analyser des milliers de rapports de recherche en langage naturel qui n’avaient jamais été accessibles via les outils de sécurité modernes”, selon IBM.

L’introduction d’assistants cognitifs devrait permettre de faciliter la tâche des équipes de cybersécurité pour identifier les comportements suspects, détecter les attaques ou chasser les faux positifs plus rapidement.

Des solutions maison de sécurité IT en profiteront comme IBM QRadar Advisor with Watson (disponible à partir du 28 février).

Un chatbot en cours de développement avec usage du langage naturel  sera exploité à travers la division dédiée X-Force du groupe (nom de code Havyn), selon Silicon.fr.

Une quarantaine de partenaires ou clients dans ce domaine ont déjà adopté la plateforme d’informatique cognitive d’IBM sous l’angle de la sécurité en mode bêta comme Avnet, Sogeti ou Sopra Steria.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur