InterDigital : qui va bondir sur les brevets télécoms ?

Mobilité

La bataille pour s’emparer des brevets télécoms d’InterDigital (dont la 4G LTE) se poursuit : Samsung, Apple, Microsoft…En revanche, Google a jeté l’éponge.

InterDigital cherche toujours à se vendre au plus offrant mais la liste des prétendants à évolué.

La richesse de son portefeuille de brevets (8800 brevets télécoms) est alléchante.

Certains d’entre eux sont directement utilisés dans le coeur même d’Android, ou encore dans l’iPhone d’Apple.

Après avoir regardé le dossier avec un certain intérêt, Google ne serait plus sur les rangs pour reprendre InterDigital.

L’acquisition de Motorola Mobility – 17 000 brevets, plus 7000 en cours de validation – est déjà un gros morceau à ingurgiter (montant de la transaction : 12,5 milliards de dollars).

Mais d’autres sociétés ont exprimé un vif intérêt et non des moindres : Samsung, HTC, Ericsson mais aussi Intel.

Selon Bloomberg, on peut rajouter Apple et Microsoft qui se présenteraient aussi comme de potentiels acquéreurs.

InterDigital, c’est donc 8800 brevets déposés aux Etats-Unis et à l’étranger qui font déjà de cette société basée à King of Prussia en Pennsylvanie, un patent troll actif.

Nous avons un programme complet de développement et de protection de notre propriété intellectuelle par le dépôt de brevets dans le monde entier,” clame-t-elle sur son propre site.

InterDigital se targue également d’avoir 10 000 autres brevets en attente de validation par les différents bureaux des brevets.

La société exploite aussi son actif “brevets” en tirant des subsides auprès de nombreuses autres sociétés.

Elle met en avant son savoir faire dans le domaine de la LTE (sans toutefois employer le terme “4G”).

InterDigital précise que “bien avant les premières discussions de normalisation LTE (Long Term Evolution) [s’agissant d’UMTS] qui ont débuté en novembre 2004 [au Canada], elle a déjà travaillé à résoudre des problèmes qui seront essentiels dans le déploiement de la [4G] LTE.

Il s’agit de brevets déposés pour la 2G et la 3G qui seront incontournables (MIMO, Advanced OFDM…) lorsqu’il s’agira de 4G LTE.

Il reste toutefois difficile d’y voir clair dans cette partie d’échecs. Les acteurs peuvent désirer agir défensivement, attaquer ou contre-attaquer suivant la stratégie qui sera adoptée par l’acquéreur.

Si ces positions relèvent des conjectures, les brevets d’InterDigital existent bel et bien et elle résume leur importance en se désignant elle-même sur son site comme “un chef de file pionnier dans le développement des technologies sans fil.

Crédit photo : ©-lily-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur