Intérim : Pixid encore plus fédérateur dans l’effort de dématérialisation

Cloud

31 sociétés rejoignent l’actionnariat de la société, qui exploite une
plate-forme Internet reliant les agences d’intérim et leurs clients.

Pixid, du nom d’une société française exploitant une plate-forme de dématérialisation des procédures administratives pour la profession intérim, vient d’élargir son capital à 31 sociétés du secteur, en dehors des trois groupes du travail temporaire fondateurs (Manpower, Adecco et Vediorbis) . L’ensemble des actionnaires représenteraient désormais 90% du marché français*.

“Les trois actionnaires fondateurs restent majoritaires. L’ouverture du capital a permis aux petites et moyennes entreprises de travail temporaire (ETT) d’y participer à la mesure de leur moyen”, précise Pixid pour le compte de Vnunet.fr.

A travers cette ouverture étendue, Pixid veut confirmer son positionnement “d’acteur neutre et d’outil commun”. Opérationnelle depuis avril 2005, la plate-forme Internet de Pixid sert d’interface pour les échanges dématérialisées entre les agences d’intérim et leurs clients (grands comptes, PME-PMI).

La liste des ETT actionnaires de Pixid
Abalone TT Bretagne, Artis Interim, Ba Interim, Bepa, Best Limousin-Charentes, Best SEG, Bourgogne Interim, Chronos Interim, Creyf’s Interim, Crit, DLH Planett, Energie Interim Paris Centre, Energie Interim SAS, Energie Interim Sud Est, Gerland Interim, Inter-Conseil, Interim n°3, Interima SA, Isi Interim, Kelly Services Interim, Minerve SAS, Onepi, Page Personnel, Partnaire Industrie, Plus Interim, Randstad Interim, SA Interima, Selpro, SNC Adequat Conseil, Synergie, Toulouse Interim.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur