Australie : les utilisateurs d’Internet Explorer 7 paient plus cher sur Kogan.com

Marketing

Le site marchand australien Kogan.com a trouvé une astuce pour inciter les internautes à adopter une version réactualisée du navigateur de Microsoft. L’argumentation n’est pas fallacieuse.

Kogan.com , site de vente de produits high-tech basé en Australie, a trouvé une astuce pour forcer la main aux internautes qui utilisent des versions obsolètes de navigateurs Web.

Et c’est assez original : imposer une taxe variable pour tout achat effectué sur le site marchand, jusqu’à ce qu’ils optent pour une mouture à jour.

Cette contribution est évolutive, à raison de 0,1 point par mois écoulé depuis la sortie d’Internet Explorer 7.

Cette déclinaison du butineur de Microsoft ayant atteint les 68 mois d’âge en 2012, le montant de la taxe s’élève donc pour l’heure à 6,8%.

Interpellé à cet égard, Ruslan Kogan, CEO et fondateur du site marchand, explique à la BBC que le développement de sites compatibles avec d’anciens navigateurs demande de lourds investissements, en temps comme en argent.

D’autant plus lorsque lesdits navigateurs ne sont plus en phase avec certains standards du Web, alors que des technologies à foison ont notamment émergé en parallèle de l’explosion des plates-formes mobiles.

Et l’intéressé d’étayer son propos : “Environ 3% de notre clientèle utilise encore Internet Explorer 7. De nombreux ajustements sont nécessaires pour offrir à cette minorité une expérience idéale. C’est plus chronophage que le développement pour Chrome, Firefox et Safari confondus.

Nostalgie, conservatisme ou ignorance, au dernier pointage, le chemin semble encore long pour éclipser définitivement Internet Explorer 6 et 7, encore installés sur quelque 10% des machines connectées.

Incisive dans ses fondements, injonctive dans sa forme, la démarche de Kogan.com est surtout dissuasive. Il semble d’ailleurs que la menace ne soit pas mise à exécution.

En effet, la taxe ne s’appliquerait pas. Il s’agirait simplement d’adopter un ton incitatif pour accélérer une transition pataude que Microsoft s’échine à orchestrer de longue date.

Internet Explorer 7 taxe navigateur obsolète

Crédit image : © laurent hamels – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur