Interview Renier Lemmens – Viadeo : « La valeur intrinsèque des réseaux sociaux pros est démontrée »

CloudManagementRessources humaines
viadeo-interview-renier-lemmens
3 20

Viadeo se relance en France alors que l’actu des réseaux sociaux pour les pros est marquée par le deal Microsoft – LinkedIn. Le nouveau CEO réagit et détaille la stratégie ViaNext.

Avec l’arrivée d’un nouveau CEO en début d’année, Viadeo a remis à plat son positionnement et ses services. Mais il reste à (re)conquérir le marché professionnel dans le segment du recrutement à l’ère numérique en visant les PME de manière prioritaire.

Les réseaux sociaux pour les pros sont en effervescence avec le méga-deal Microsoft – LinkedIn. Une secousse à laquelle Viadeo ne peut rester insensible.

Le 24 mai, nous avions rencontré Renier Lemmens, le CEO qui a succédé au co-fondateur Dan Serfaty, à l’occasion de la présentation de la nouvelle stratégie de Viadeo.

Voici la retranscription de l’interview avec un ajout réactualisé portant sur la réaction de notre interlocuteur à propos de l’acquisition de LinkedIn par Microsoft.

Pendant de longues années, Viadeo a été comparé avec LinkedIn. Mais ce n’est plus vraiment une appréciation pertinente dans la nouvelle configuration de la société, estime Renier Lemmens.

(Interview en profondeur réalisée le 24 mai 2016, avec la première question chaude rajoutée cette semaine pour coller à l’actualité).

ITespresso.fr : Comment interprétez-vous le rachat de LinkedIn par Microsoft ? Cela change quoi sur le marché pour Viadeo ?

Renier Lemmens : L’acquisition de LinkedIn démontre la valeur intrinsèque des réseaux sociaux professionnels. La hausse significative du cours de l’action de Viadeo le démontre également [pas vraiment perceptible de notre notre point de vue, ndlr]. Nous pensons que cela est positif pour le secteur. Viadeo reste complètement focalisé sur la mise en place de sa nouvelle stratégie ViaNext.

ITespresso.fr : Comment comptez-vous transformer Viadeo comme « un incontournable service » comme vous le souhaitez ?

Renier Lemmens : C’est un nouveau chapitre du livre de Viadeo. Avec ViaNext, nous effectuons un recentrage sur la France et nos membres. Au-delà de cette vision, nous allons prendre cinq initiatives. La plus importants étant ViaJob afin de connecter les membres les uns aux autres pour générer des opportunités en lien avec les offres d’emploi. Nous allons re-designer la plateforme et remodeler l’expérience utilisateur.

ViaYou sera l’incarnation du volet réseau social. Le service permettra de mettre en valeur la personnalité des membres. Pour montrer qui ils sont vraiment au-delà du traditionnel CV. Nous allons introduire de la vidéo et d’autres outils dans ce sens. Tous les nouveaux services seront orientés vers davantage de transparence.

ITespresso.fr : Quelle est la proportion de membres réellement actifs sur Viadeo ?

Renier Lemmens : Nous disposons de 11 millions de membres sur Viadeo. Mais nous ne communiquons pas sur la proportion de membres réellement active. Mais il est clair que nous serions ravis de réactiver et stimuler l’engagement d’une certaine proportion de la base. Nous devons donner des raisons aux utilisateurs de venir sur Viadeo en permanence. En particulier lorsqu’ils sont à la recherche d’opportunités professionnelles. Nous devons également élargir la base. Nous le ferons notamment avec les étudiants qui auront accès gratuitement aux services premium. Ils pourront enrichir leur réseau dès le début de leur parcours sur le marché du travail.

ITespresso.fr : L’app mobile de Viadeo est-elle stratégique dans vos projets ?

Renier Lemmens : Absolument. Pour tous acteurs du Web, c’est désormais vital de disposer d’une bonne app mobile. Mais nous avons beaucoup de travail à effectuer sur la partie mobile sur les six prochains mois. Le niveau de l’application n’est pas satisfaisant en l’état actuel. Néanmoins, on observe un usage important de l’app de la part de nos membres.

ITespresso.fr : Vous avez choisi de vous concentrer sur le marché français. Mais n’avez-vous pas songé à une possible consolidation en Europe ? En vous rapprochant de Xing en Allemagne par exemple…

Renier Lemmens : Je ne connais pas suffisamment Xing pour avoir une perspective claire. Je manque aussi de recul sur les services vraiment influents sur des zones comme l’Europe de l’Est ou l’Europe du Sud. Les acteurs sur les marchés locaux ont des profils financiers vraiment différents. Je pense que le renforcement de Viadeo en France demeure la plus grande priorité.

ITespresso.fr : Le segment des PME et des solutions numériques est une cible difficile à atteindre. Comment comptez-vous vous rapprocher du tissu des entreprises en France ?

Renier Lemmens : Nous allons rendre Viadeo disponible, accessible et simple. Son usage ne nécessite pas un haut niveau de qualification technologique. Nous ferons tout ce qu’il faut pour faciliter les dépôts d’offres d’emplois et créer des pages pour les entreprises. Il est vrai que ce marché est vraiment large mais nous ne cherchons qu’à toucher une partie des entreprises. Nous allons exploiter des outils de vente online pour se rapprocher de nos prospects et clients.

ITespresso.fr : Vous allez enclencher un partenariat stratégique avec Le Lab RH. Jusqu’où comptez-vous pousser cette logique ? Jusqu’à une prise de participation dans certaines start-up RH…

Renier Lemmens : Nous allons lancer un incubateur et accueillir cinq à six start-up dans nos locaux dans les prochaines semaines. Nous allons collaborer avec elles jusqu’à ce qu’elles atteignent une certaine taille. Si cela fait sens, nous envisagerons alors le go to market avec l’appui de nos membres et de nos partenaires. Mais cela ne passera pas par des prises de participation dans ces start-up. C’est une approche de service et de mentoring que nous privilégions.

ITespresso.fr : Pour parvenir à l’équilibre financier, escomptez-vous un plan de licenciements au sein de Viadeo ?

Renier Lemmens : Nous n’aurons pas besoin de le faire. Nos observons des mouvements naturels de turn-over comme n’importe quelle entreprise. Mais il n’y aura pas de départs contraints.

ITespresso.fr : Quels type de profils spécifiques recherchez-vous pour les besoins de développement de Viadeo ?

Renier Lemmens : Nous avons toujours besoin d’ingénieurs mais aussi des commerciaux, des profils financiers et des data scientists. Chez Viadeo, nous étions dans une approche big data avant même l’émergence de cette appellation.

ITespresso.fr : Dans quelle mesure connaissez-vous le marché du recrutement et du travail à l’ère numérique en France ?

Renier Lemmens : J’ai beaucoup appris depuis les six derniers mois mais ce serait présomptueux de ma part d’affirmer que je connais bien le marché. Mais, avec mes expériences professionnelles précédentes (McKinsey & Company, Barclays, PayPal), j’ai eu l’occasion de travailler pour faire du business en France et en Europe.

ITespresso.fr : Connaissiez-vous la marque Viadeo avant de prendre vos fonctions ?

Renier Lemmens : J’en avais entendu parler par mes collègues de PayPal mais je n’avais jamais travaillé en France auparavant. Je n’ai pas eu l’occasion d’utiliser directement la plateforme Viadeo avant de rejoindre l’équipe. Je me suis inscrit depuis sur Viadeo pour vérifier les fonctionnalités.

e-Recrutement : SoLocal Group adopte l’offre premium de Viadeo
Dans la foulée de sa présentation stratégique remontant à fin mai, Viadeo vient de déballer sa nouvelle offre B2B qui se décomposent en trois volets : « Un pack offres d’emploi illimité » (833 euros par mois), « un pack spécial PME » avec accès à l’offre Viadeo recruteurs (offres d’emploi, accès à la Profilthèque et gestion de sa Page Entreprise) pour 825 euros par mois et une offre TPE à 49,95 euros par mois. Viadeo se montre ravi de l’adhésion du groupe SoLocal Group à son offre premium pour l’emploi illimité.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur