Investissements publicitaires : Internet apparaît comme un relais de croissance

Mobilité

Internet a dopé la croissance des investissements publicitaires plurimédia en 2008, selon TNS MI. Les annonceurs s’intéressent de plus en plus à ce média.

Même si la crise économique a touché de plein fouet le marché des investissements publicitaires plurimédia, Internet est arrivé en 2008 à tirer son épingle du jeu.

Les investissements publicitaires bruts sur le Web ont progressé de 19% l’année dernière, à 3,7 milliards d’euros, ce qui est en fait le média ayant connu la plus forte croissance en 2008, selon les résultats du baromètre IAB-Syndicat des Régies Internet réalisé par TNS Media Intelligence.

Ainsi, les investissements publicitaires ont reculé de 2,6% pour la télévision et de 11,8% pour le cinéma. Et la croissance demeure faible pour les autres médias : + 3,1% seulement pour la presse, et +2,5% pour la radio.

Internet a joué un rôle moteur l’année dernière : “Ce secteur a contribué, à lui seul, à 78% de la croissance plurimédia, contre ‘seulement’ 57% en 2007”, explique Eric Trousset, directeur marketing au pôle Investissements publicitaires auprès de TNS Media Intelligence .

Le Web représente désormais 15% des investissements publicitaires (12,3%  en 2007).

Les annonceurs reportent leurs investissements sur le canal Internet

Les annonceurs tendent ainsi à revoir leur politique de communication en misant davantage sur Internet et en étant de plus en plus présent sur ce média.

Ainsi, le nombre d’annonceurs a progressé de 24,6% dans le courant de l’année dernière. Et sur les 4 865 annonceurs actifs sur le Web, un tiers sont des petits nouveaux. 8% des annonceurs actifs, soit environ 400,  sont fidèles, c’est-à-dire qu’ils investissent sur ce créneau depuis au moins cinq. “A eux seuls, ils sont arrivés à générer les deux tiers des recettes publicitaires en 2008”, précise Corinne In Albon, responsable du marketing opérationnel pour TNS Media Intelligence.

Parmi ces principaux annonceurs présents sur la Toile, on retrouve des indéboulonnables comme eBay, SFR, Bouygues Telecom, Orange ou la SNCF. D’autres se positionnent depuis peu sur ce média, à l’image de Renault, Aquarelle (livraison de fleurs), ING Direct, Canal+ ou Procter & Gamble.

Les télécoms et le tourisme concentrent les plus gros annonceurs

Par ailleurs, les profils sectoriels des annonceurs qui choisissent de davantage concentrer leurs investissements publicitaires sur Internet restent contrastés.

Le secteur des télécommunications reste le plus gros investisseurs, grâce aux efforts conjugués d’Orange et de SFR, avec des investissements publicitaires qui se sont élevés en 2008 à 526 millions d’euros, soit une progression de près de 33%.

Le secteur du Voyage-Tourisme a investi pas moins de 393 millions d’euros, soit une progression de 22%. La palme de la plus forte progression sur ce média revient au secteur de la Culture et des Loisirs, avec une augmentation de leurs investissements de l’ordre de 43%, à 259 millions d’euros.

Internet devrait rester un moteur de croissnace en 2009

Certains secteurs se détournent même de plus en plus des médias traditionnels (télévision et radio) pour sur-investir le Net. C’est le cas de l’informatique, qui consacre près de 41% de son budget publicité plurimédia à l’Internet, devant le secteur du voyage-tourisme (34%), des services (28%) et des télécommunications (25%). Dans ce secteur, quelques acteurs n’ont pas encore bien amorcer le virage de la publicité sur le Net : Nintendo n’a investi l’année dernière que 2% de son budget pub sur ce média.

TNS Media Intelligence ne se risque pas, pour le moment, à établir des prévisions pour cette année. Corinne In Albon estime malgré tout qu’Internet restera un moteur de croissance pour les investissements publicitaires plurimédia : “Même si la croissance sur le média Internet a ralenti entre septembre et décembre 2008, le Web représente encore un grand potentiel de développement. Le nombre d’annonceurs a même progressé de 17% au dernière trimestre 2008, au moment où la crise économique a commencé à se faire sentir”.

Méthodologie employée pour la réalisation du baromètre
Le Baromètre IAB-SRI est réalisé par TNS Media Intelligence  sur un univers Internet de 37 régies déclarantes en 2008 (719 sites). Il repose sur un déclaratif mensuel des régies de l’ensemble des campagnes publicitaires au tarif brut (format display hors search).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur