iPad Mini : une sortie quasi confidentielle à l’Apple Store Opéra

MobilitéTablettes
iPad Mini Apple Store Opéra Paris

Calme plat à l’Apple Store Paris Opéra pour le lancement commercial de l’iPad Mini. Tout au plus un marché parallèle s’est-il organisé autour de la nouvelle tablette de “la marque à la Pomme”.

Un silence de cathédrale, des dizaines de barrières restées entassées sur le trottoir, une main courante réduite à sa plus simple expression, un service de sécurité dépêché en petit nombre : à l’Apple Store Opéra, le lancement commercial de l’iPad Mini n’a pas rameuté les foules.

Accueil plus que modéré, jusqu’au coeur de la Capitale, pour une tablette qui aura fait spéculer et couler l’encre sans pour autant alimenter le bouche-à-oreille.

Petit par son gabarit, l’iPad Mini serait presque passé inaperçu en cette matinée du 2 novembre, si l’on n’avait vu ressurgir ce spectre du marché noir qui avait déjà émaillé, en mars dernier, le lancement du Nouvel iPad.

Passé les indéfectibles amateurs de “la marque à la Pomme” (les “fanboys”) arrivés tôt le matin, voire la veille, des visages graves, comme tétanisés par un quelconque enjeu, peuplaient la file d’attente.

Sous leur impulsion, les transactions de main à main se sont multipliées aux abords du magasin, sous les yeux des vendeurs incrédules et de quelques badauds indifférents.

Çà et là, des groupes se sont organisés pour constituer un véritable circuit parallèle, emportant avec eux plusieurs dizaines de tablettes.

Un air de déjà vu, mais si le cadre, les conceptions, elles, évoluent significativement. Avec les 7,9 pouces de son iPad Mini, Apple aborde un tournant et déroge à des traditions établies de longue date sous l’ère Steve Jobs.

Le feu dirigeant, lorsqu’il était en poste à Cupertino, martelait que “10 pouces [était] la taille d’écran minimum pour créer de belles applications sur les tablettes“.

Stimulée par l’arrivée d’une abondante concurrence qu’a encensée le succès, outre-Atlantique, de l’Amazon Kindle Fire, la percée inopinée du segment des 7 / 8 pouces a convaincu Apple de jouer l’alignement.

C’est effectivement dans une position de challenger, cherchant à marcher sur les plates-bandes d’Amazon et Google, que Tim Cook a levé, ce 23 octobre, le voile sur l’iPad Mini.

Parmi les arguments, un environnement iOS6 entouré d’un écosystème de quelque 700 000 applications, mais aussi la légèreté et la finesse d’une ardoise annoncée à 7,2 mm d’épaisseur pour 300 g.

Au-delà d’une configuration proche de celle d’un iPad 2, ce produit est présenté comme “une autre façon de consommer du contenu”. Il s’agit de l’iPad le moins cher jamais commercialisé, avec tout de même 329 euros TTC pour le modèle Wi-Fi à 16 Go de mémoire interne.

Apple iPad Mini

Image 1 of 5

L'iPad mini de face
Assez compact pour être tenu d'une seule main

Crédit photo : Florence Corvisier – Gizmodo.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur