iPhone 5 : Apple face à une muraille en Chine

Régulations
Apple iPhone Brésil

Apple lance l’iPhone 5 en Chine. Mais la Bourse a du mal à croire que la “Marque à la Pomme” va percer avec son smartphone dans ce pays.

La Chine serait imprenable pour Apple. Ce serait déroutant pour la Bourse.

Le titre de la firme de Cupertino a clôturé vendredi à son plus bas niveau depuis dix mois à la Bourse de New York (-3,76% à 509,79 dollars). C’est son plus bas niveau depuis le 17 février 2012.

Pourtant, Apple poursuit l’extension de la commercialisation de l’iPhone 5 sur un grand marché : la Chine (15% du chiffre d’affaires global du groupe).

La commercialisation du “smartphone-bijou” a démarré vendredi dans ce pays. Mais il lui manque l’appui d’un opérateur local pour faciliter les ventes.

Depuis 4 ans, Apple tente de négocier un accord avec China Mobile. En vain.

Du coup, la Bourse anticipe un démarrage lente des ventes de l’iPhone 5 sur le marché chinois pour plusieurs raisons : marché noir, prix du smartphone trop élevé, clones de l’iPhone au niveau local (comme Xiaomi) et circuits de distribution défaillants.

Rien à voir avec la polémique enclenchées en France à la suite de la diffusion d’un reportage télé sur les conditions de travail déplorables des salariés de son sous-traitant chinois Foxconn.

Cela n’empêche pas l’iPhone 5 de poursuivre son chemin.

Déjà disponible dans 47 pays depuis son lancement officiel en septembre (la France était dans la première vague), l’iPhone 5 apparaît dans une cinquantaine d’autres pays courant décembre, dont la Corée du Sud, Taïwan, la Russie et le Brésil.

Rien que sur le quatrième trimestre, Apple pourrait écouler 50 millions d’iPhone 5 dans le monde.

Apple iPhone 5

Image 1 of 10

Apple iPhone 5 : capteur photo
Apple vante l'optique raffinée de ce capteur de 8 mégapixels.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur