iPhone : Apple voudrait posséder sa propre carte SIM avec le concours de Gemalto

MobilitéOpérateursRéseauxSmartphonesTablettes

Selon Les Echos, Apple travaillerait avec Gemalto pour être en mesure de court-circuiter ses opérateurs partenaires, et proposer sa propre carte SIM intégrée aux iPhone, pour pouvoir ainsi directement gérer les abonnements mobiles.

Après avoir développé l’iPhone, son système d’exploitation mobile iOS et son kiosque d’applications AppStore, Apple pourrait cette fois-ci endosser le rôle d’opérateur télécoms de seconde ligne, au grand désespoir d’autres opérateurs partenaires de la “marque à la pomme”, comme Orange, SFR, Bouygues Telecom en France, ou AT&T et Verizon aux Etats-Unis.

Dans cette perspective, Les Echos révèlent que Gemalto, fournisseur français de cartes à puce et de technologies dédiées à la sécurité numérique, serait en train de travailler étroitement et en secret avec Apple.

Le quotidien souligne que le groupe français collaborerait dans ce sens avec la firme de Cupertino “depuis un certain temps”.

Apple serait ainsi prêt à utiliser un système conçu par Gemalto, permettant de gérer les cartes SIM (forfait choisi par le client, temps de communications), directement intégrées au terminal en temps que composant.

Ainsi, grâce à la plate-forme de Gemalto, Apple serait en mesure de vendre directement sur iTunes ses iPhone couplés à des abonnements. La firme de Cupertino se veut ainsi plus royaliste que le roi, en exerçant un contrôle direct sur les abonnements et forfaits commercialisés par les opérateurs partenaires de la firme de Cupertino, en s’occupant même du basculement d’un opérateur à l’autre, à la demande de l’abonné…

Même si Apple n’a encore fait aucune annonce officielle, il y a fort à parier que les opérateurs télécoms tremblent déjà. Interrogés par Les Echos, SFR et Orange, distributeurs de l’iPhone et de forfaits associés, n’ont pas souhaité s’exprimer sur ce sujet.

Mais, même mécontents, ces opérateurs français auront-ils les moyens et la volonté de se rebeller contre cette nouvelle mainmise d’Apple, alors que pour eux, l’iPhone représente une véritable manne financière (Orange en a écoulé 330 000 rien qu’au troisième trimestre) et qu’ils espèrent grandement pouvoir vendre l’iPad dans leurs boutiques pour Noël ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur