iPhone explosifs : la Commission européenne s’en mêle

MobilitéSmartphones

Après la découverte de cas d’iPhone et d’iPod explosifs survenus en France et en Angleterre, la Commission européenne demande à Apple de s’expliquer clairement sur ces affaires.

Après les deux cas d’iPhone subitement endommagés révélés en France la semaine dernière, et devant le silence d’Apple, la Commission européenne a décidé de prendre l’affaire en mains, en demandant des comptes à la firme de Cupertino. L’institution de l’UE a en effet “invité” Apple à lui fournir rapidement quelques explications concernant l’explosion d’un iPhone qui a récemment légèrement blessé un adolescent à Aix-en-Provence.

En effet, dans les deux cas français, les fissures importantes soudainement apparues sur l’écran des smartphones de la marque à la Pomme ne seraient pas liées à une surchauffe de la batterie. Pourtant, Apple ne semble reconnaître, pour l’instant, que les accidents liés à une surchauffe de la batterie de ces appareils, et se refuserait alors à officiellement reconnaître d’autres défaillances pouvant entraîner des dommages importants sur ses terminaux.

La Commission européenne exige donc plus de clarté sur les causes de ces deux incidents à propos desquels Apple garde le silence. “Mais pour l’instant nous n’avons pas eu de réponse”, a précisé Ton Van Lierop, le porte-parole pour les services de l’Industrie et des Entreprises de l’UE, à l’AFP.

Une réponse qui pourrait se faire un peu attendre

Apporter des précisions sur les dysfonctionnements de ces iPhone prendra certainement un peu de temps. Il faudra en effet qu’Apple puisse procéder à l’expertise des appareils incriminés, demande des comptes à ses sous-traitant chargés de l’élaboration de l’iPhone et procède à une série de tests pour mieux comprendre les circonstances des accidents.

Outre la France, la Commission européenne a aussi demandé à Apple de fournir des compléments d’informations au Royaume-Uni, où une jeune fille avait vu il y a quelques semaines son nouvel iPod Touch partir en fumée. Dans ce cas, le père de la victime a affirmé que, suite à une réclamation, il avait reçu une lettre d’Apple lui proposant une compensation financière en échange de son silence sur cette affaire.

En attendant, Meglena Kuneva, la commissaire en charge des Consommateurs, a décidé de mettre en place un service pour traiter ce type de plaintes.

Il est vrai que, ces dernières semaines, les cas d’iPod ou d’iPhone ayant connu des problèmes techniques ne cessent d’être rapportés, en Angleterre, au Japon, aux Etats-Unis, et maintenant en France. Mais il faut également souligner que les accidents déclarés demeurent encore limités, au regard des millions de produits vendus dans le monde par Apple. Ainsi, en France, la firme de Cupertino aurait réussi à écouler 1,8 million d’iPhone depuis la fin 2007, et 5,2 millions d’unités dans le monde, rien que pour le deuxième trimestre.

A lire également : Dossier spécial : L’effet iPhone 3G S


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur