IPv6 : la Commission européenne appelle à un grand bond “d’ici 2010”

Mobilité

Bruxelles veut mobiliser les secteurs public et privé sur le sujet pour éviter la pénurie d’adresses IP et favoriser l’émergence de services innovants.

Comment assurer la transition de la zone Union européenne sous IPv6 ? La Commission européenne apporte quelques briques de réponses à travers une communication en date du 27 mai. Elle s’adresse aux secteurs publics des États membres de faire migrer vers IPv6 ses réseaux Internet, ses sites Web et ses services d’administration en ligne “pour donner l’exemple” au secteur privé.

“J’appelle les pays de l’UE à faire en sorte qu’IPv6 soit largement employé par les autorités publiques et les entreprises d’ici à 2010”, a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne responsable de la société de l’information et des médias.

Bruxelles compte contacter une centaine de diffuseurs d’informations publiques en ligne en Europe pour qu’ils prennent “des engagements” en ce sens d’ici la fin de l’année. Autant balayer devant chez soi : le portail officiel de l’Union européenne sera accessible par IPv6 d’ici 2010.

Mais la marche de la migration IPv4 vers IPv6 est à pas forcés. Cela entraînera une nouvelle architecture Internet mais l’objectif final est louable : éviter une pénurie des adresses IP et favoriser l’emergence de services innovants liés à “l’Internet des objets”.

La Commission européenne recommande aux États membres de “rendre obligatoire” l’utilisation d’IPv6 dans le cadre des marchés publics, sensibiliser les entreprises et les organisations et les aider lors de la transition.

Un premier plan d’action dès 2002

En France, les initiatives demeurent timorées. Signalons que le site Internet de l’Association française de l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (Afnic), en charge de la gestion des noms de domaine en .fr, a une adresse IPv6 depuis le 25 juillet 2006.

La Commission européenne rappelle son implication sur le dossier IPv6 : elle a investi 90 millions d’euros dans la recherche sur ce protocole. Plus de 30 projets de R&D européens ayant un rapport direct avec IPv6 ont été financés par les programmes-cadres de recherche de l’UE.

En 2002, l’organe exécutif de l’Union européenne avait déjà lancé “un plan d’action” pour préparer la migration vers IPv6. Même si des dispositifs comme le réseau de recherche européens Géant sont précurseurs, il reste à mobiliser le secteur TIC pour accomplir ce grand bond dans l’histoire du World Wide Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur