IPv6 ou la menace du chaos

Régulations

Sans une préparation adéquate, les coûts d’adaptation des réseaux informatiques à la nouvelle version du protocole IP risquent de devenir largement supérieurs à ceux du passage à l’an 2000. Tel est en tout cas le cri d’alarme lancé par les spécialistes de l’IPv6 Forum.

La nouvelle version d’Internet Protocol sèmera-t-elle la pagaille ? Probablement si l’on en croit les membres de l’IPv6 Forum, un consortium d’opérateurs, de fournisseurs de services Internet réunis dans le but d’accélérer la diffusion d’IPv6. Selon eux, les administrateurs de réseaux risquent d’être confrontés dans quelques années à des coûts de mise à jour de leurs équipements supérieurs à ceux engendrés par la préparation du passage à l’an 2000. “Le bug 2000 pèsera des cacahuètes comparé au basculement depuis IPv4. Si rien n’est fait, d’ici dix ans, cela coûtera dix fois plus cher”, martèle Latif Ladid, président du Forum.

La nouvelle version de l’Internet Protocol permettra de coder les adresses sous 128 bits et non plus 32 bits. Cela permettra d’augmenter le nombre de combinaisons possible et le nombre d’équipements connectés, tout en ouvrant la porte à une meilleure qualité de service. Le standard actuel devrait être dépassé dans trois ou quatre ans. Selon les analystes, tous les appareils et les systèmes d’exploitation devront être actualisés. “Pas la peine de paniquer, il n’y a aucun besoin de remplacer le hardware, il faut juste changer les paramètres du protocole”, modère Tim Chown, responsable réseaux & systèmes pour l’université de Southampton. Cette dernière a d’ailleurs eu largement l’occasion d’expérimenter les affres du passage au protocole 128 bits. Au sein de l’université, l’IPv6 est testé depuis deux ans sur des lignes louées à l’opérateur Uunet.

Pour en savoir plus : http://www.ipv6forum.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur