J. Fayolle (Wikipedia): “Nous ne voulons pas faire carrière dans le Web encyclopédique”

Mobilité

Populaire auprès des internautes, Wikipedia semble aujourd’hui à la recherche d’un nouveau souffle.

Wikipedia est toujours autant plébiscitée en cette fin d’année. La version francophone de l’encyclopédie collaborative a comptabilisé 13,4 millions de visiteurs uniques en octobre 2008 (source Médiamétrie). C’est le neuvième site le plus fréquenté en France, derrière eBay mais devant YouTube. Un succès incroyable et une notoriété acquis grâce à la profondeur des ressources documentaires que l’encyclopédie collorative met gratuitement à la disposition des internautes.

Revers de la médaille : à force de trop briller, l’étoile Wikipedia est scrutée. Elle se retrouve régulièrement au centre de critiques en cas d’inexactitudes sur les informations délivrées voire de polémiques lorsque les contributions flirtent avec de la diffamation.

Dans le prolongement de Wikipedia, d’autres outil en ligne de partage des savoirs tentent de percer. C’est le cas par exemple du service Knol de Google, qui a inauguré sa déclinaison française il y a quelques semaines.

Julien Fayolle, Secrétaire de Wikimedia France, l’association française qui regroupe les utilisateurs de Wikipedia, fait le point sur les problèmes rencontrés par l’encyclopédie collaborative cette année et clarifie les positions de Wikipedia. (interview réalisée le 15 décembre 2008).

Vnunet.fr : En cette fin d’année, quelle est la fréquentation de Wikipedia en France ?
Julien Fayolle : Selon les chiffres de Médiamétrie, nous faisons parti du top 10 des sites les plus visités en France. Le nombre de modifications d’articles par jour à tendance à stagner. Nous en sommes actuellement à 30 000 modifications par jour sur Wikipedia France. Après une phase de forte croissance, nous observons un léger recul. Mais rien que de très prévisible, puisque la construction de Wikipedia s’est faite en trois temps : une phase “degré zéro”, une phase pionnière, où tout était à construire avec une très forte expansion des contributions, et une phase de maturation, où nous nous trouvons actuellement, avec un nombre de modifications d’articles qui se stabilise. Les internautes ne créent plus vraiment d’articles, mais préfèrent approfondir les contenus existants.

Vnunet.fr : Quels sont les projets dans les cartons de Wikimedia France pour 2009 ?
Julien Fayolle : L’association Wikimedia allemande planche actuellement sur un projet intéressant, que nous mettrons peut-être en place sur le Wikipedia francophone l’année prochaine. Il s’agit d’un système de validation temporaire. Les internautes qui n’ont pas de compte peuvent laisser leur contribution à des articles, mais celle-ci est alors soumise à la validation des plus importants contributeurs. Pour valider un contenu venant d’un néophyte, les contributeurs doivent posséder un compte depuis plus d’un an, et avoir déjà procéder à plus de 500 modifications d’articles sur l’encyclopédie en ligne. A moyen terme, nous souhaitons aussi, comme en Allemagne, qu’un permanent intègre notre équipe de bénévoles. Cela serait profitable pour permettre un meilleur suivi des projets et amorcer un raffermissement de nos liens avec l’ensemble des collaborateurs actifs.

Wikipedia est toujours autant plébiscitée en cette fin d’année. La version francophone de l’encyclopédie collaborative a comptabilisé 13,4 millions de visiteurs uniques en octobre 2008 (source Médiamétrie). C’est le neuvième site le plus fréquenté en France, derrière eBay mais devant YouTube. Un succès incroyable et une notoriété acquis grâce à la profondeur des ressources documentaires que l’encyclopédie collorative met gratuitement à la disposition des internautes.

Revers de la médaille : à force de trop briller, l’étoile Wikipedia est scrutée. Elle se retrouve régulièrement au centre de critiques en cas d’inexactitudes sur les informations délivrées voire de polémiques lorsque les contributions flirtent avec de la diffamation.

Dans le prolongement de Wikipedia, d’autres outil en ligne de partage des savoirs tentent de percer. C’est le cas par exemple du service Knol de Google, qui a inauguré sa déclinaison française il y a quelques semaines.

Julien Fayolle, Secrétaire de Wikimedia France, l’association française qui regroupe les utilisateurs de Wikipedia, fait le point sur les problèmes rencontrés par l’encyclopédie collaborative cette année et clarifie les positions de Wikipedia. (interview réalisée le 15 décembre 2008).

Vnunet.fr : En cette fin d’année, quelle est la fréquentation de Wikipedia en France ?
Julien Fayolle : Selon les chiffres de Médiamétrie, nous faisons parti du top 10 des sites les plus visités en France. Le nombre de modifications d’articles par jour à tendance à stagner. Nous en sommes actuellement à 30 000 modifications par jour sur Wikipedia France. Après une phase de forte croissance, nous observons un léger recul. Mais rien que de très prévisible, puisque la construction de Wikipedia s’est faite en trois temps : une phase “degré zéro”, une phase pionnière, où tout était à construire avec une très forte expansion des contributions, et une phase de maturation, où nous nous trouvons actuellement, avec un nombre de modifications d’articles qui se stabilise. Les internautes ne créent plus vraiment d’articles, mais préfèrent approfondir les contenus existants.

Vnunet.fr : Quels sont les projets dans les cartons de Wikimedia France pour 2009 ?
Julien Fayolle : L’association Wikimedia allemande planche actuellement sur un projet intéressant, que nous mettrons peut-être en place sur le Wikipedia francophone l’année prochaine. Il s’agit d’un système de validation temporaire. Les internautes qui n’ont pas de compte peuvent laisser leur contribution à des articles, mais celle-ci est alors soumise à la validation des plus importants contributeurs. Pour valider un contenu venant d’un néophyte, les contributeurs doivent posséder un compte depuis plus d’un an, et avoir déjà procéder à plus de 500 modifications d’articles sur l’encyclopédie en ligne. A moyen terme, nous souhaitons aussi, comme en Allemagne, qu’un permanent intègre notre équipe de bénévoles. Cela serait profitable pour permettre un meilleur suivi des projets et amorcer un raffermissement de nos liens avec l’ensemble des collaborateurs actifs.

(lire la fin de l’interview page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur