Java et XML survivront à la guerre Sun/Microsoft

Cloud

Le Gartner Group estime qu’il n’y a pas de réelle concurrence entre Java et XML. Les deux langages seraient plutôt complémentaires. Toutefois, Microsoft continue son offensive en créant Soap, un protocole basé sur XML et qui ambitionne de devenir une référence en matière d’échanges BtoB.

Selon un chercheur du Gartner Group, Java et XML continueront de coexister malgré la bataille de discours à laquelle se livrent les supporters respectifs de Sun Microsystems et Microsoft. David Smith, un directeur de recherche du Gartner Group, a expliqué que, bien que les langages Java et XML ont été utilisés par les deux éditeurs comme des armes l’un contre l’autre, il s’agit de deux technologies différentes qui peuvent vivre parallèlement.

Microsoft est le plus fort supporter d’XML. Le géant de Redmond milite également de plusieurs façons pour essayer de détourner les développeurs du Java de Sun.

Lors d’un discours donné au Symposium de printemps du Gartner Group, David Smith a notamment expliqué : “Java et XML résolvent chacun des problèmes différents et il est rare qu’il faille choisir entre les deux. Mais ils ont été montés l’un contre l’autre parce qu’ils se sont retrouvés au beau milieu de la bataille entre Sun et Microsoft”. Et d’ajouter : “XML est un standard ouvert et est fermement soutenu par Microsoft du fait même que ce n’est pas du Java”. Pour lui, Microsoft promeut le XML pour amoindrir l’intérêt pour le langage de programmation de Sun.

Mais l’éditeur de Redmond a également procédé à des développements “maison” qui, espère-t-il, affirmeront sa position de fournisseur d’outils de développement pour l’e-business et lui permettront d’endiguer le flux de programmeurs qui se tournent vers Java. La plus grave menace contre Java est le Simple object access protocol (Soap) de Microsoft, qui est utilisé pour créer des services BtoB (business to business) et repose sur le XML pour décrire les transactions. Et selon le Gartner Group, 70 % des e-services (services en ligne) utiliseront Soap en 2003.

Microsoft a proposé une première version de travail des spécifications de Soap à l’IETF (Engineering Task Force, un des groupes de réflexion sur la standardisation du Net), mais il y a peu de chance que Sun et IBM soutiennent ce protocole. Ils pourraient plutôt se tourner vers une technologie similaire mais développée ailleurs.

Microsoft envisage aussi d’abandonner le kit de développement Java en faveur de son propre “clone”. Cool, une version orientée objet du langage C++ et IL, une machine virtuelle universelle capable d’exécuter plusieurs langages sur plusieurs types de micro-processeurs, sont deux autres développements de Microsoft. Plutôt que des produits vendus séparément, Microsoft pourraient les intégrer dans d’autres technologies.

A l’origine, ces deux technologies avaient été créées pour protéger Microsoft contre l’engouement pour Java, mais, pour le moment, aucun produit indépendant n’est jamais sorti sur le marché. Au lieu de ça, IL devrait être intégré dans Windows CE, l’un des systèmes d’exploitation allégés de Microsoft, pour lui permettre de tourner facilement sur différents types de micro-processeurs. Selon David Smith, Cool devrait, lui, être intégré à Visual Basic et Visual C++, les deux environnements de développement de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur