Jérôme Granados : “GoodBarber repousse les limites de la personnalisation d’applications”

Cloud
Jerome Granados Goodbarber

Générateur d’applications pour iOS ou Android, GoodBarber annonce une mise à jour majeure offrant des dizaines de nouveautés à ses clients. Jérôme Granados fait le point sur ces innovations

ITespresso – Pourquoi procéder à une telle mise à jour et introduire toutes ces nouveautés ?

Jérôme Granados – Nous avons l’ambition de positionner GoodBarber comme le logiciel de création d’application pour iPhone et Android le plus pointu au monde. Une équipe travaille quotidiennement sur le produit, effectue des mises à jour et étudie les retours de nos clients pour que nous soyons toujours la solution la plus innovante.
Salvador est la seconde plus grosse mise à jour que nous ayons effectué depuis la création de GoodBarber: nous avons encore repoussé les limites des possibilités de personnalisation des applications créées.

Nous avons aussi répondu à des problématiques soulevées par nos utilisateurs, notamment avec l’option Live+, et nous offrons maintenant une web app html5 ultra performante, copie confirme des apps natives générées par GoodBarber, afin que nos utilisateurs puissent une solution à tous leurs lecteurs.

Nos clients savent qu’en venant chez GoodBarber, ils souscrivent à un produit “vivant” et proposant régulièrement des nouveautés.

ITespresso – Quelles sont les prochaines étapes ? Les tablettes ? Les Windows Phone ? La télé connectée ?

Jérôme Granados – Notre prochaine version arrivera d’ici la fin de l’année… On ne vous en dit pas plus à ce sujet mais cette version répondra plus que jamais aux attentes de nos clients. Il n’est pas question de délaisser le mobile, mais il est clair que nous ne pouvons pas nous désintéresser des autres formats d’écran ;)

ITespresso – Vos clients sont ils en passe de réaliser plus d’audience avec leurs apps, qu’avec leur site web ?

Jérôme Granados – A l’heure actuelle, le mobile prend une place de plus en plus importante dans le trafic de nos clients (en grande majorité des éditeurs de contenu). Beaucoup d’entre eux pensent même d’ailleurs à créer du contenu qui ne sera accessible que via leur application.
C’est un très bon outil de fidélisation et c’est une des nouvelles fonctionnalités qui est disponible depuis la sortie de Salvador. Avec le CMS intégré, nos utilisateurs peuvent à présent créer du contenu dans GoodBarber et le diffuser exclusivement aux utilisateurs de l’application.

ITespresso – La monétisation des apps reste difficile pour les éditeurs. Que leur recommandez vous ?

Jérôme Granados – Effectivement, la monétisation des applications est un sujet complexe et c’est d’autant plus réel maintenant que la part de trafic provenant des applications est en augmentation.

Nous avons fait le choix de mettre en place un outil permettant à nos utilisateurs de maximiser leurs revenus en exploitant le potentiel de chaque réseau publicitaire. Ils ont la possibilité via leur back office d’activer, désactiver ou définir des priorités d’affichage pour les régies intégrés à leur application.

 

Jerome GRANADOS : GoodBarber veut faire des Beautifuls Apps


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur