Jérôme Kerviel, consultant pour une société de conseil en informatique

Cloud

La petite structure LCA a embauché l’ancien trader de la Société Générale par qui le scandale est arrivé.

“Trader, expert en failles dans les contrôles de systèmes bancaires, recherche un job pour arrondir ses fins de mois.” Cela pourrait être une petite annonce passée par Jérôme Kerviel, l’homme accusé d’avoir provoqué une perte de près de 5 milliards d’euros de la Société Générale. Bien que le spécialiste des opérations boursières en produits dérivés soit mis en examen pour “faux et usage de faux”, “introduction dans un système de données informatiques” et “abus de confiance” depuis fin janvier, il poursuit une activité professionnelle dans le consulting pour le compte de LCA, une société de conseil et d’expertise en informatique.

C’est le site Internet du magazine Le Point qui avait révélé cette information en fin de semaine dernière. L’AFP a tenté d’en savoir plus sur ses fonctions. “Jérôme Kerviel occupe des fonctions de consultant depuis le début du mois d’avril”, a indiqué Jean-Raymond Lemaire, PDG de LCA. Mais il est difficile d’en savoir plus sur la nature de l’activité de Jérôme Kerviel et le contrat qui le lie à la société de conseil et d’expertise en informatique.

Sur son site Internet, le fondateur de LCA se présente comme un expert judiciaire en informatique pour le secteur industriel depuis 1986.Jean-Raymond Lemaire assiste la justice ou les parties dans des contentieux relatifs à l’informatique et l’électronique et peut aussi intervenir comme médiateur .Il est président d’honneur de la CNEJITA (Compagnie des Experts Judiciaires en informatique et Techniques Associées) et de la CECAV (Compagnie des experts prés la cour d’appel de Versailles).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur