Jeux sur mobile : les groupes IT se préparent pour la déferlante

Mobilité

News Corp rachète Jamba, Vivendi acquiert Centerscore, Nokia s’associe à
EA?Les prises de position stratégiques ne manquent pas.

L’univers des jeux sur mobile attire les acteurs du divertissement numérique. De manière assez singulière, le groupe de communication News Corp, propriété du magnat australien Rupert Murdoch, s’empare de Jamba, un prestataire allemand spécialisé dans les services de sonneries ou les jeux pour mobile, pour un montant de 188 millions de dollars. A travers cette acquisition, News Corp souhaite renforcer le savoir-faire de sa nouvelle filiale Fox Mobile.

En fait, cette opération constitue surtout un transfert de compétences d’un groupe IT vers un groupe de communication. Car, jusqu’ici, Jamba était une filiale de VeriSign. Le groupe américain spécialisé dans les services “pour développer des infrastructures intelligentes” l’avait acheté en mai 2004 pour 273 millions de dollars. A l’époque, là aussi, une vague de mouvements importants dans le secteur des services mobiles était signalé avec notamment le rachat du français 123 Multimédia par le groupe japonais Index Corp (voir édition du 16 août 2004).

Autre acteur à monter en puissance dans les jeux sur mobile : Vivendi Games Mobiles (groupe Vivendi). Cette toute fraîche sous-division du groupe de communication français a annoncé le 12 septembre le rachat de Centerscore, un développeur de jeux pour mobile installé en Californie. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés. Vivendi veut renforcer son savoir-faire dans les services mobiles pour exploiter des titres phares de jeux video (Crash Twinsanity, Crash Bandicoot Racing, Spyro the Dragon?) sur un mode de développement multicanal : PC, consoles, mobiles, jeux en réseauoeil peut s’appuyer sur ses propres studios comme Blizzard et Sierra.

Le temps de la maturité n’est peut-être pas encore arrivé

Les alliances peuvent prendre différentes formes. Par exemple, la rencontre d’un éditeur de jeux vidéo avec un constructeur de téléphones mobiles. Electronic Arts et Nokia vont collaborer ensemble afin de proposer un accès à un portail mobile (via Nokia Content Discoverer) de téléchargement comprenant des jeux vidéo. Pour commencer, les clients pourront télécharger sept titres EA comme Tetris, The Sims, Doom, FIFA 06 ou Tiger Woods PGA TOUR d’ici fin 2006.

En début d’année, l’éditeur de jeux vidéo numéro un mondial avait d’ailleurs procédé à l’acquisition de Jamdat, un spécialiste américain des contenus ludiques sur mobile, pour un montant de 680 millions de dollars. La branche a été rebaptisée EA Mobile.

D’ici 2010, la 3,5G pourrait attirer 300 millions de clients en cinq ans, selon le cabinet d’études Informa (voir édition du 21 juillet 2006). Mais, parallèlement, ce même cabinet d’études IT reste prudent sur la croissance du marché des jeux sur mobile : le secteur pèse actuellement 418 millions de dollars. Mais sa croissance semble connaître un coup de frein. Informa prévoit “seulement” une hausse de 53% cette année alors que le marché avait doublé au cours des deux années précédentes.

Le temps de la maturité n’est peut-être pas encore arrivé mais les acteurs de la chaîne verticale des contenus mobiles ne s’y trompent pas. Le potentiel est énorme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur