Jeux vidéo : une phase de transition qui fait stagner le marché mondial

Cloud

Dans son rapport semestriel relatif à l’industrie des jeux vidéo, l’Idate observe une “stagnation” de la croissance de marché depuis deux ans. Le hardware (consoles) a plus de mal à tenir le choc que le soft (logiciels de jeux vidéo).

Selon le baromètre semestriel Idate sur le marché mondial des jeux vidéo, la croissance de ce secteur d’activité va stagner dans la période 2008 – 2011 en raison d’un changement de génération d’équipements.

Cela se traduit comment ? Dans la tranche 2008 -2009, le cabinet d’études télécoms – médias numériques observe une croissance de 0,1% puis une baisse du même ordre entre 2010 et 2011.

Selon Laurent Michaud, responsable des études des marchés des divertissements numériques pour le salon chez l’Idate, cette situation s’explique par “les segments des équipements qui entrent dans une phase de transition vers une nouvelle génération de machines”.

Après cette phase de transition, on devrait enregistrer “une croissance significative du chiffre d’affaires global du secteur à partir de 2012”.

Sur le segment du hardware (console de jeux sur télé et consoles portables), l’Idate ne prévoit pas réellement d’effets bénéfiques à court terme.

Même si Microsoft introduit le capteur Kynect de détection de mouvement associé à sa console de jeux Xbox 360.

Après son introduction sur le marché américain, Kinect débarque en Europe le 10 novembre.

La console Wii de Nintendo avait été précurseur dans l’exploitation de la détection des mouvements et Sony s’aligne avec la manette sans fil Play Move disponible sur la PlayStation 3.

L’Idate prévoit une baisse des ventes d’équipements hardware jusqu’en 2011(-18,9% en 2010 et -19,1% en 2011).

Il faudra attendre 2013 pour voir un réel rebond (+40,3%, selon l’institut) puis on revient de nouveau à une croissance plus raisonnable (+24,3% attendu en 2014).

En revanche, le volet des jeux vidéo (software) se porte mieux grâce notamment à l’essor des smartphones (jeux sur mobiles)  et les jeux sur Internet.

Malgré un essoufflement en 2011 (+6,4%), le marché des logiciels pour jeux vidéo repart de plus belle en 2012 (+8,2%) puis cela s’accentue en 2013 (11,2%).

La vente de jeux vidéo tout supports confondus augmenterait ainsi de 38 milliard d’euros en 2010, à 52,3 milliard en 2014.

En effectuant un focus sur le business des jeux sur mobile, il devrait passer de 5,9 milliards  à 11 milliards dans la période 2010-2014.

La transformation de l’industrie des jeux vidéo passera donc par les supports Internet et mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur