“Juif ou pas juif ?” : l’application polémique définitivement supprimée

Cloud

L’application “Juif ou pas juif”, qui provoque la polémique, a été définitivement supprimée de l’App Store au niveau mondial cette semaine. Les associations juives et antiracistes abandonnent du coup leur plainte.

L’application “Juif ou pas juif  ?” a définitivement été supprimée de l’App Store au niveau mondial en début de semaine par son créateur, Johann Levy.

Elle n’était déjà plus disponible en France depuis le 14 septembre, et en Europe depuis le 18 octobre, à l’initiative d’Apple.

Ce changement a provoqué l’abandon ce 24 novembre de la plainte déposée devant le tribunal de grande instance de Paris par les associations SOS Racisme, MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), UEJF (Union des étudiants juifs de France) et J’accuse.

Leur avocat a expliqué à la juge que la saisine du tribunal avait été bénéfique puisque l’app “n’est plus disponible nulle part.” Les applications déjà installées sur les appareils Apple ne seront cependant pas supprimées à distance, ce qui était une des demandes des associations.

Proposée en septembre au téléchargement sur l’App Store d’Apple, l’application “Juif ou pas juif ?” a immédiatement provoqué la polémique et une opposition farouche des associations juives et antiracistes, qui soulignaient son illégalité.

Car le Code pénal français interdit de “mettre ou conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître, notamment, leur opinion religieuse.”

La peine prévue est de jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 300 000  euros d’amende.

Mais le développeur à l’origine de la polémique, Johann Levy (qui se dit lui-même juif), a toujours contesté avoir un quelconque agenda raciste ou politique.

L’avocate d’Apple, Maitre Catherine Muyl, a pertinemment demandé “où est l’antisémitisme dans ce dossier ?” rapporte Le Figaro. C’est tout le contraire, selon elle “quand Johann Levy a conçu son application, il a craint qu’elle ne soit perçue comme trop ‘pro-juif’ !

En tout cas, cette affaire a donné une nouvelle mission à l’UEJF, qui explique par communiqué  “lancer la cellule de veille Watch App. Cette cellule de veille sera chargée de pointer les applications susceptibles de diffuser des préjugés racistes ou antisémites afin qu’elles soient retirées.”

 

logo : © Oleg Golovnev – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur