Julien Lesaicherre (Microsoft France) : “C’est la fin de Windows XP SP2, passez à Windows 7”

CloudVirtualisation

Le support pour Windows XP SP2 s’arrête le 13 juillet. Le chef de produit Windows 7 chez Microsoft France invite les entreprises à bondir sur Windows 7 ou comment zapper Vista.

Alors que Microsoft s’apprête à révéler des grosses nouveautés “spécial réseau de partenaires” lors la session Worldwide Partner Con2010 (11-15 juillet) de Washington, la branche française de l’éditeur fait le point sur ce que l’on peut attendre de la prochaine version bêta publique de Windows 7 SP1.

Celle-ci est attendue courant juillet en 5 langues (anglais, allemand, espagnol, japonais et français). Sachant qu’une version finale est prévue pour la fin de l’année.

Parallèlement, Julien Lesaicherre, chef de produit Windows 7, annonce la fin du support Windows XP SP2 prévue pour le 13 juillet (interview réalisée le 15 juin 2010).

ITespresso.fr : Que peut-on attendre de Windows 7 SP1 ?
Julien Lesaicherre : C’est la compilation des mises à jour de sécurité et corrections de bugs depuis le lancement. Rappelons que la version bêta RC de Windows 7 est relativement éprouvée car testée par 8 millions de testeurs dans le monde (dont 450 000 en France). Pour ce SP1, nous n’avions pas agir sur des soucis d’instabilité du produit. Le plus gros du travail été déjà réalisé. En revanche, nous ajoutons deux grandes fonctionnalités autour de la virtualisation communes à Windows 7 SP1 et Windows Server 2008 R2 SP1 bêta. Il s’agit plus spécifiquement de la virtualisation du poste de travail (Virtual Desktop Infrastructure ou VDI). Ainsi, la fonction Dynamic Memory permet d’ajuster la mémoire en fonction de la machine virtuelle. Et Remote FX permet de jouer de la full HD, de la Windows Presentation Foundation ou de la 3D en mode VDI. Tous les effets Aero de transparence vont arriver avec le SP1.

ITespresso.fr : Quel est l’intérêt de pousser ces fonctionnalités rich media à travers la virtualisation ?

Julien Lesaicherre : Essentiellement améliorer l’expérience utilisateur à travers la VDI. Jusqu’ici, un utilisateur sous VDI ne bénéficie pas de fonctions poussées comme la VoIP, le multi-écran ou la 3D. Il s’agit juste de répondre à des besoins spécifiques en fonction de l’utilisateur. Nous ne prônons pas le tout VDI. L’idée est de retrouver son environnement de travail quelle que soit la localisation et l’ordinateur. Nous travaillons avec Citrix dans ce sens. Nous recherchons l’expérience seamless entre client riche et client VDI pur. Tout cela avec des technologies Microsoft.

ITespresso.fr : Pourquoi cette fonction commune de virtualisation entre Windows 7 SP1 et Windows Server 2008 R2 SP1 bêta ?
Julien Lesaicherre : Cela va de pair. L’un sans l’autre n’a pas vraiment de sens. C’est la combinaison des deux qui permet d’optimiser la partie VDI grâce à l’hyperviseur Hyper-V. C’est clairement dans une optique professionnelle et data center.

ITespresso.fr : Comment réagissent les clients sous Windows 7 ?
Julien Lesaicherre : Soyons francs. Je n’ai pas entendu de clients qui attendent le Windows 7 SP1. Windows 7 marche déjà suffisament bien. Nous avons plutôt des clients qui attendaient la sortie d’Office 2010 pour procéder à un changement global. Reconnaissons-le : ce n’était pas le cas avec Windows Vista.

(lire la fin de l’interview page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur