Kaspersky sort la version 3.0 de son système de filtrage antispam

Cloud

L’éditeur de solutions de sécurité IT veut protéger les entreprises de
l’afflux massif de spam et contrer le phishing.

L’éditeur de solutions de sécurité informatique Kaspersky Lab profite de la rentrée pour lancer la version 3.0 de son système de filtrage antispam le 5 septembre prochain. La solution a deux missions essentielles : protéger les réseaux d’entreprises et ceux des fournisseurs d’accès à Internet contre l’afflux massif de spam et bloquer les messages qui dissimulent une escroquerie avec vols de données confidentielles de particuliers ou d’entreprises.

Parmi les technologies nouvelles, le nouveau noyau de filtrage Spamtest a vocation à assurer la réduction du volume des mises à jour des nouveaux échantillons de spams et des règles d’analyse. En outre, la technologie Urgent Detection System (UDS) permet d’effectuer un nouveau mode de diffusion des mises à jour des bases antispam avec une liaison en temps réel entre le serveur de l’utilisateur et celui de préparation des mises à jour.

Autre nouveauté : un algorithme d’analyse des objets HTML des e-mails qui permet de renforcer la lutte contre les tentatives de ruses des spammeurs pour contourner les filtres antispam. Les nouvelles technologies Sender Policy Framework (SPF) et Spam URL Realtime Blocklists (SPURBL) sont censées garantir un contrôle plus assidu des en-têtes des messages selon une politique individuelle de traitement du courrier et une mise à jour en temps réel d’une liste d’adresses expéditrices du spam. Les mises à jour des bases antispam sont publiées et diffusées toutes les 20 minutes.

Un système paramétrable

L’interface a été refondue en fonction des commentaires des utilisateurs. En outre, des comptes-rendus statistiques font état d’une surveillance du fonctionnement du programme et des flux de spam dans le trafic total. Le système est paramétrable avec la possibilité d’activer ou de désactiver des méthodes particulières d’analyse. L’administrateur peut définir des actions individuelles sur les messages à destination d’un groupe. Kaspersky 3.0 est compatible avec les systèmes de messagerie Sendmail et Communigate Pro.

Dans le courant du printemps dernier, Kaspersky Lab avait lancé au printemps dernier la version 6 de Kaspersky Antivirus pour lutter contre la menace des rootkits (voir édition du 6 avril 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur