Kaspersky veut sécuriser toute l’infrastructure de l’entreprise

Cloud

Kaspersky met en avant un panel de nouvelles solutions de sécurité à la carte à destination des entreprises et visant à protéger les postes de travail, les serveurs, les passerelles comme les smartphones.

Plutôt connu pour ses solutions à destination des postes clients résidentiels, Kaspersky annonce aujourd’hui de nouvelles solutions de sécurité en direction des entreprises, PME et grands comptes, ainsi que le secteur public, rapporte Silicon.fr.

Rappelons que l’offre entreprise de l’éditeur de sécurité d’origine russe se compose essentiellement de la famille de produits Kaspersky Open Space Security (KOSS), laquelle propose, selon le niveau recherché, la protection du poste de travail jusqu’aux serveurs de l’entreprise, fichiers, e-mails et passerelles Internet compris.

Solutions gérables à distance grâce à une plate-forme commune d’administration, ce qui permet au passage aux revendeurs de la solution de vendre du service plutôt que des “boîtes”.

Aujourd’hui, Kaspersky propose une gamme de solutions à la carte pour chaque nœud du réseau. Cette initiative permet de répondre à l’hétérogénéité des systèmes d’information des entreprises. Hétérogénéité issue de choix technologiques historiques comme d’une accumulation de solutions héritées des diverses fusions-acquisitions de l’organisation. “La protection de l’environnement hétérogène est une forte attente des RSSI”, assure Jean-Philippe Bichard, analyste chez Kaspersky France.

C’est pourquoi l’offre “à la carte” propose des solutions de protection pour les postes de travail Linux (Kaspersky Endpoint Security 8 pour Linux), aux côtés des protections pour serveurs et passerelles (Anti-Virus 8.0 pour Windows Servers Edition Entreprise, Exchange Server 2007/2010, Lotus Domino, Microsoft ISA Server and Forefront TMG Standard Edition) qui, au passage, passent en versions 8. Ainsi apparaît, pour la première fois, une offre de protection des postes sous Mac.

Le même constat s’établit avec les smartphones. Avec son offre EndPoint 8 pour smartphones, Kaspersky entend protéger l’entreprise des accès non autorisés et contre les fuites de données, notamment en cas de perte du terminal mobile.

L’application supporte désormais les environnements BlackBerry, Symbian et, bien sûr, Windows Mobile. Windows Phone 7 n’est pas à l’ordre du jour dans l’immédiat et l’iPhone est un système trop fermé et, surtout, trop peu utilisé par les entreprises pour intéresser l’éditeur russe. Quant à Android, dont Kaspersky a détecté le premier malware l’été dernier, il devrait être supporté dans le courant du premier trimestre 2011.

L’année prochaine sera aussi celle du lancement d’une offre cloud. L’éditeur proposera donc l’hébergement de services professionnels sécurisés.

L’offre devrait se concentrer essentiellement sur l’hébergement et la protection des serveurs de messagerie type Exchange tout en proposant les avantages du cloud (diminution des coûts de maintenance, accès protégé depuis et hors de l’entreprise, etc.) aux organisations. Un nouveau métier pour Kasperky, donc. Un passage obligé pour que l’éditeur devienne le numéro un de la sécurité d’ici 4 ans, selon l’ambition de son fondateur Eugène Kaspersky.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur