Keynote : salves de nouveautés et incursion sur chasse gardée

Mobilité

Relookage des iApps, nouveaux logiciels, nouveaux PowerBook, brassée d’innovations technologiques… En dévoilant, lors de son allocution d’ouverture de la Macworld Expo de San Francisco, un navigateur Web et un logiciel de présentation, Steve Jobs a, entre deux annonces et l’air de rien, chassé sur les terres de Microsoft.

En ce mardi 7 janvier, Steve Jobs ne s’est pas fait attendre : d’entrée de jeu et en guise de préambule, l’emblématique PDG annonçait près de 5 millions de visiteurs, utilisateurs de PC, enregistrés sur les pages “Switch” de son site. Et d’enfoncer le clou en ajoutant que sur les quelque 150 millions de dollars de ventes réalisées dans sa chaîne de magasins entre octobre et décembre, 50 % concernaient une nouvelle clientèle de transfuges issus du monde Windows (voir édition du 9 septembre 2002) ! Trois premières annonces suivirent : celle du lancement imminent d’une suite destinée au style de vie numérique prôné par Apple, iLife, la sortie immédiate d’un nouveau navigateur Web vanté comme “le plus rapide sur Mac”, Safari, et enfin la commercialisation de Keynote, un logiciel de présentation.

iLife n’est autre qu’une offre combinée regroupant les quatre iApps phares du constructeur dans une seule et même boîte attendue pour le 25 janvier prochain sur l’AppleStore et chez les revendeurs (58,60 euro TTC) : iTunes, iPhoto et iMovie et iDVD. Pour la première fois, iDVD est clairement commercialisé. C’est là le principal intérêt du nouveau packaging, la distribution gratuite des trois autres applications sur le site Apple étant toujours au programme dès lors que les nouvelles versions seront disponibles. Pour l’occasion, iPhoto a en effet été remanié et simplifié, iMovie et iDVD se sont largement améliorés ; quant à iTunes, sa mise à jour est en ligne depuis un moment déjà. Cerise sur le gâteau, les quatre applications sont dorénavant totalement “interconnectées”, les résultats obtenus dans l’une étant utilisables dans l’autre ! Listes musicales iTunes directement accessibles par iPhoto, iMovie et iDVD, idem pour les photos et diaporamas iPhoto à partir d’iMovie et d’iDVD, gravure directe de CD ou de DVD à tous les étages… Quand d’autres, adeptes de Windows, se questionnent encore sur la façon de connecter un appareil photo à leur machine, on mesure le chemin parcouru !

Safari, un navigateur en Open Source

Safari : un navigateur Web estampillé de la Pomme, qui l’eut cru ? Immédiatement téléchargeable en version bêta, il est annoncé comme le butineur le plus rapide du moment… sur Mac ! Quid de l’avenir d’Explorer ? Les responsables de Cupertino ne s’aventurent pas à répondre à la question. En revanche, Jobs a présenté l’outil comme Open Source (Apple fournit à qui veut s’y intéresser tout ou partie de son code). Il prend pour le coup Microsoft à revers, l’éditeur ayant clairement adopté une politique inverse et fait savoir qu’il considérait le modèle Open Source comme dangereux (voir édition du 4 mai 2001). “Si certains dénoncent l’Open Source, nous, nous y croyons”, a martelé Jobs, le sourire aux lèvres. Restait Keynote, le logiciel de présentation type PowerPoint de Microsoft. “Il a été spécialement développé pour moi”, devait déclarer Steve Jobs avant d’avouer qu’il utilisait sous nos yeux depuis un an. Cet outil, commercialisé autours de 118 euro TTC., pourrait devenir une vraie mine d’or pour Apple s’il rencontre son public et parvient à tailler des croupières à son concurrent (en environnement professionnel et selon les clients de Microsoft, près de neuf présentations par mois sont aujourd’hui réalisées avec PowerPoint dès lors qu’il est adopté) !

Deux nouveaux PowerBook

Le bouquet final en laissa plus d’un sans voix : une version allégée de Final Cut Pro, Final Cut Express (environ 393 euro TTC, soit près de 1 000 euro de moins que la version Pro) et deux nouveaux PowerBook attendus entre fin janvier et courant février. S’il paraît difficile de détailler ici les particularités du nouveau logiciel de montage, attardons-nous sur les petits derniers de la famille Mac. Ecran de 17 pouces pour l’un (environ 4 195 euro TTC), de 12 pouces pour l’autre (entre environ 2 270 et 2 520 euro TTC) , voilà Apple dotée du plus grand et du plus petit portable de la planète, si l’on considère, concernant le second, l’impressionante technologie embarquée. La firme, forte du succès rencontré par les modèles précédents, entend bien confirmer sa suprématie dans le domaine et stabiliser à 35 % la part que représentent les portables dans les ventes de Mac. Les prix de tous les autres portables sont du coup revus à la baisse, PowerBook (jusqu’à près de 500 euro de moins) comme iBook (jusqu’à près de 250 euro de moins), et ce ne sont pas nos porte-monnaie qui s’en plaindront ! “Nous avons voulu faire de nos portables professionnels des machines aussi puissantes que les machines de bureau”, déclarait Steve Jobs avant de conclure. Fin du feu d’artifice ! Du grand art qui n’a pas fini de faire parler dans les chaumières, une salve d’annonces comme il y en eut peu et sur laquelle il nous faudra revenir, point par point, au fil des jours et des semaines qui viennent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur