Kindle : Amazon vend plus de livres numériques que d’ouvrages papier

CloudMacMobilitéOS mobilesPCPoste de travail

Aux Etats-Unis, Amazon vend plus de livres en version numérique pour son lecteur Kindle qu’en version papier. En France, on ressent juste un frémissement du marché.

C’est une première aux Etats-Unis. Selon Amazon, la vente de livres numériques a dépassé celle des livres papiers (hors livres de poche).

Au cours des trois derniers mois, le site marchand a vendu 143 livres sur son lecteur e-book Kindle pour 100 livres papier.

Et le déséquilibre s’est aggravé sur le seul mois de juin : 180 livres sur Kindle pour 100 ouvrages papier sous copyright.

Précisions de méthodologie dans le communiqué de presse : ces chiffres “excluent les livres papier pour lesquels il n’existe pas de version sur Kindle”, ainsi que les “livres Kindle gratuits”.

Amazon.com exploite sa stratégie multi-plateformes dans le domaine de la distribution de livres électroniques.

Outre son lecteur hardware e-Book, le groupe Internet a rendu son application Kindle disponible sur le PC ou le Mac mais aussi l’iPhone, le BlackBerry et les smartphones sous Androïd.

Aux Etats-Unis, Amazon propose 630 000 références de livres numériques et 1,8 million de titres sont libres de droit et gratuits.

Le poids de la lecture numérique devient concret. Ainsi, dans les classements de ventes de livres, cinq auteurs* ont déjà  passé la barre des  500 000 téléchargements sous forme d’e-book pour le Kindle.

De plus, face à la concurrence naissante de l’iPad d’Apple (qui propose sa propre application iBooks), Amazon a récemment baissé le prix de son Kindle  2 (en le faisant passer de 259 à 189 dollars). C’est aussi le cas pour le Kindle DX.

Résultats de ces efforts sur les tarifs : les ventes du Kindle auraient “triplé”, selon Jeff Bezos, P-DG d’Amazon. Sans préciser le nombre de terminaux écoulés.

* Il s’agit de Charlaine Harris, Stieg Larsson, Stephenie Meyer, James Patterson, et Nora Roberts.

Quelle offre numérique de livres en France ?
Une association francilienne baptisée Le MOTif, se présentant comme “un observatoire du livre et de l’écrit”, a publié le 16 juillet un tableau de bord concernant l’offre de livres numériques en France. Celle-ci se révèle extrêmement limitée par rapport à l’offre américaine. Ainsi, Apple commence à vendre des livres d’éditeurs français via son application iBookStore arrivé au même moment que l’iPad dans l’Hexagone (28 mai). Sur Amazon.com, le nombre de références francophones plafonne à 1400 références francophones (dont 90 %sont issus du domaine public). Les éditeurs français commencent à numériser activement leurs catalogues face à l’essor du marché du livre électronique. Fin juin, plusieurs plates-formes de distribution d’e-books appartenant à des éditeurs français ont décidé de monter un catalogue commun de livres numériques à plusieurs librairies en ligne. Un début…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur