Kyriba lève 45 millions de dollars et coche l’option Bourse

EntrepriseLevées de fonds
kyriba-levee-fonds

Tour de table sans précédent pour Kyriba. L’éditeur franco-américain de logiciels de gestion de trésorerie n’exclut pas une IPO à moyen terme.

L’actionnariat de Kyriba se diversifie un peu plus.

La société franco-américaine, qui édite des logiciels de gestion de trésorerie, ouvre son capital à Sumeru Equity.

Le fonds créé en 2014 par des anciens de Silver Lake emmène un tour de table de 45 millions de dollars auquel participe notamment Bpifrance.

La Banque publique d’investissement avait, via son fonds Large Venture, eu le lead sur la précédente levée de fonds de Kyriba, officialisée il y a tout juste un an pour un montant de 23 millions de dollars.

Autres actionnaires de référence, le groupe HSBC et le family office d’origine israélienne Daher Capital remettent également au pot. Même chose pour Iris Capital, qui investit par l’intermédiaire de son véhicule IrisNext, monté au mois de juin avec le concours d’Orange, Publicis ou encore Valeo.

Cet apport d’argent frais doit permettre à l’entreprise – rentable sur son exercice 2015, avec un résultat net à 700 000 euros sur un chiffre d’affaires d’environ 12 millions – de renforcer sa position aux États-Unis, avant une éventuelle IPO dans un horizon de 2 à 3 ans, selon Les Échos.

L’offre de Kyriba* se compose de plusieurs briques regroupées sous la marque « Treasury Cloud ». L’idée générale est d’augmenter la prédictibilité de la trésorerie et d’optimiser l’utilisation du cash en abordant des problématiques allant du respect des exigences de conformité à la volatilité des devises en passant par le suivi des fournisseurs, l’analyse des coûts bancaires et les prêts entre filiales.

Pimkie (mode féminine et habillement) en est client depuis quelques mois, pour consolider sa chaîne d’approvisionnement avec un  programme de paiement anticipé des factures. Du côté de Dassault Systèmes, on estime avoir pu relever le niveau de visibilité de la trésorerie de 66 % à 97 %.

Pour Kyriba, l’aventure avait démarré en l’an 2000 à Paris. Son siège social est aujourd’hui installé à New York, avec des bureaux à San Diego (Californie), Londres, Tokyo, Dubaï, Singapour, Hong Kong et Rio, pour un effectif de 450 personnes et 1 600 clients revendiqués.

* Il existe une déclinaison à périmètre fonctionnel réduit destinée aux PME et ETI.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur